Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Billets d'humeur

Les échos de Strasbourg [12-13 nov. 2014]

Nous nous sommes retrouvés à Bruxelles cette semaine pour ce que l’on appelle une « mini session plénière », de deux demi-journées, le 12 et le 13 novembre. La tenue de cette séance permet de traiter certains textes avant la session plénière de fin novembre à Strasbourg, dans un souci de plus grande efficacité.

Les dossiers concernant les relations extérieures ont occupé la majeure partie des débats, puisque nous avons voté une résolution sur le processus de paix en Irlande du Nord, une résolution sur les tensions dans la zone économique exclusive de la République de Chypre à la suite de mesures prises par la Turquie, un texte sur la situation humanitaire au Soudan du Sud ainsi qu’un texte sur l’accord d’association entre l’Union européenne et la Moldavie.

Nous avons demandé à une large majorité à toutes les parties concernées une reprise du processus de paix en Irlande du Nord, en soulignant la nécessité d’améliorer les relations entre les communautés et de favoriser le développement économique et social afin de consolider ce processus.

Avec plus de 10 000 morts et 3 800 000 personnes nécessitant une aide humanitaire, le Soudan du Sud connaît de son côté une situation dramatique. Face à l’horreur et à l’urgence, l’Union européenne fournit plus d’un tiers de l’ensemble des contributions internationales pour répondre à la crise humanitaire. Je me félicite que le Parlement européen assume son rôle mobilisateur pour que la communauté internationale honore ses engagements et contribue à la mise en place d’institutions et d’un système juridique permettant de poser les fondements d’un développement pacifique du pays.

Enfin, le Parlement européen a donné son approbation à l’accord d’association UE-Moldavie, qui inclut un accord de libre-échange complet et prévoit un libre accès au marché pour les deux parties. Favorable à ce rapprochement avec la Moldavie, je souhaite néanmoins, à l’image du rapport, attirer l’attention sur la nécessité de renforcer la stabilité, l’indépendance et l’efficacité des institutions chargées de garantir la démocratie et l’État de droit dans ce pays. Je rappelle toutefois que la Moldavie n’a pas vocation à ce stade à entrer dans l’Union européenne. Nous devons faire une pause durable dans notre processus d’élargissement, nous nous y sommes engagés !

Côté économique, nous avons voté pour deux textes pour mobiliser le Fonds européen d’ajustement à la mondialisation (FEM), le premier pour venir en aide à l’Irlande confrontée à des licenciements dans le secteur de la joaillerie, et le deuxième pour venir en aide à la Grèce confrontée à des licenciements dans le secteur du commerce de détail. 

Courrier aux députés européens sur la proposition de règlement pour la prévention de la diffusion de contenus à caractère terroriste en ligne

Chers collègues,

Notre mandat a été marqué par une terrible succession d’attaques terroristes en Europe. Ensemble, nous avons pris nos responsabilités au cours des dernières années pour renforcer la sécurité des citoyens européens et lutter sans relâche contre les organisations terroristes qui embrigadent notre jeunesse dans la barbarie.

Si la prison demeure un lieu de radicalisation, Internet devient l’outil incontournable de la propagande et de l’apologie du terrorisme. Aucune des attaques qui ont meurtri nos villes n’ont été perpétrées sans lien avec des communications ou des contenus diffusés en ligne.

Face à ce constat, nous avons une responsabilité, et nous l’assumons depuis plusieurs années maintenant au-delà de toute considération partisane. Dès novembre 2015, c’est ensemble que nous avons adopté mon rapport d'initiative sur la prévention de la radicalisation et du recrutement de citoyens européens par des organisations terroristes, qui appelait à une responsabilité pénale des Géants du Net pour la suppression des contenus terroristes en ligne.

Grâce à nos appels continus depuis trois ans, la Commission européenne a finalement publié le 12 septembre 2018 une proposition de règlement demandant aux plateformes Internet de supprimer les contenus terroristes en ligne dans un délai d’une heure après l’injonction d’une autorité compétente, sous peine de sanctions.

Nous devons à présent persévérer, rester vigilant et poursuivre le combat. C’est l’honneur de notre engagement et du Parlement européen de faire aboutir cette législation cruciale avant la fin de cette mandature. Remettre ce dossier à plus tard reviendrait à nous soustraire à nos obligations et donner un signal de faiblesse vis-à-vis des terroristes.

Il y a urgence à agir et les chiffres nous le rappellent. Environ 700 contenus terroristes ont été diffusés pour le seul mois de janvier 2018 par l’organisation de Daech. Près de 150 entreprises ont été signalées par Europol comme hébergeant des contenus terroristes.

Je compte sur le soutien de chacun d’entre vous pour confirmer notre engagement dans la lutte contre le terrorisme. Aux côtés de notre rapporteur Helga STEVENS, adoptons rapidement une législation solide pour une meilleure sécurité en Europe. Nous le devons aux citoyens que nous représentons.

Amicalement,

Rachida DATI


Autres billets d'humeur


Dernière interview


Rachida Dati : "Opposer populistes et progressistes, c’est très dangereux"

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube En DIRECT - Suivez FRANCE 24 ici : http://f24.my/YTliveFR Ancienne ministre de la justice sous Sarkozy, [...]

Voir toutes les interviews

Dernier communiqué

Déplacement de parlementaires européens en Turquie

24 novembre 2018

Dans le cadre du Forum UE-Turquie, accompagnée d’une délégation de parlementaires européens, nous avons rencontré le Ministre des Affaires étrangères M. Mevlüt Cavusoglu, le Vice-Ministre des Affaires étrangères et Directeur des Affaires européennes M. Faruk Kaymakci, le Vice-Ministre de [...]

Voir tous les communiqués

Dernier article de presse

Interview de Rachida Dati pour Nice Matin

07 mars 2018

Retrouvez mon interview pour le quotidien Nice-Matin suite à la conférence de[...]

Voir tous les articles