Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Billets d'humeur

Les échos de Strasbourg [12 au 15 jan. 2015]

Les attentats qui ont frappé la France et les réponses européennes à y apporter ont été au cœur de nos débats à Strasbourg la semaine dernière. Un hommage a été rendu aux victimes lundi, dès l’ouverture de la séance.

Au-delà des réunions officielles organisées, j’ai profité des rencontres informelles que j’avais déjà organisées pour aborder la question de la sécurité. Ce fut le cas notamment avec la Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité Federica Mogherini qui avait demandé à me voir pour évoquer la question des minorités religieuses dans le Moyen-Orient. Nous avons évidemment abordé cette question et j’ai aussi souhaité l’interpeller une nouvelle fois sur le sort d’Asia Bibi. Mais nous avons également abordé la réponse aux attaques terroristes, notamment dans nos liens avec les pays tiers.

Lors d’un déjeuner de travail que j’avais organisé, mardi dernier, avec une partie des Députés UMP et des Députés du Parti Conservateur britannique, nous avons également convenu de travailler ensemble sur les sujets de sécurité.

Lors des débats dans l’hémicycle, ces questions ont été largement abordées. Un débat a également été organisé, en présence de Federica Mogherini sur la situation dramatique au Nigéria, où des milliers de personnes sont mortes ces derniers jours, lâchement assassinées par le groupe terroriste Boko Haram. Nous avons également fait part de notre vive préoccupation sur la situation en Égypte et en Libye.  

Au niveau législatif, nous avons voté un texte permettant aux États membres d’autoriser, de restreindre ou d’interdire les OGM sur leur territoire. Cet accord n’est pas parfait, car il souligne l’impossibilité de trouver une réponse européenne sur cette question, mais il permet d’instaurer une stabilité juridique, inexistante jusqu’alors. Des pays comme la France vont ainsi pouvoir interdire l’utilisation d’OGM sur leur territoire sans risquer d’être rappelé à l’ordre par la Cour de Justice de l’Union européenne. La législation doit encore être approuvée par les gouvernements avant d’entrer en vigueur.

Conférence à l'ESCP Europe

J'étais mercredi 20 mars avec les élèves de l'ESCP Europe à Paris, reçue par l'association Tribunes ESCP, pour échanger sur l'impact de l'Union européenne dans la vie des jeunes générations et revenir sur les actions importantes de mon mandat de Député européen. Alors que le taux d'abstention chez les jeunes est dramatiquement élevé lors des élections européennes, il est indispensable que les Députés européens s'engagent et viennent rendre des comptes sur l'actualité politique de Bruxelles et Strasbourg. C'est dans cette optique que je multiplie les réunions étudiantes depuis maintenant dix ans.

 

 

 


Autres billets d'humeur


Dernière interview


1 hour rule to remove online terror content

European authorities could force websites to remove online terrorist content within the hour under a proposed law approved in the European Parliament’s Civil Liberties, Justice [...]

Voir toutes les interviews

Dernier communiqué

Mise au vote du rapport sur la lutte contre la diffusion de contenus à caractère terroriste en ligne en séance plénière à Strasbourg

17 avril 2019

Les députés européens se prononçaient hier à Strasbourg sur le règlement pour lutter contre la diffusion de contenus à caractère terroriste en ligne et leur retrait dans un délai d'une heure.

Voir tous les communiqués

Dernier article de presse

Antiterrorisme : Rachida Dati en première ligne au Parlement européen

18 décembre 2018

Le Parlement européen a adopté la semaine dernière le rapport final de la[...]

Voir tous les articles