Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Billets d'humeur

Les échos de Strasbourg [fin nov. 2014]

La session plénière de fin novembre à Strasbourg a été marquée par la visite de deux personnalités hors du commun, le Pape François et Denis Mukwege, le lauréat du Prix Sakharov 2014.

Le Pape François a appelé les députés, lors d’un discours fort, à travailler ensemble, à favoriser la paix, en respectant la dignité humaine. Il les a interpellés sur la nécessité de prendre soin des plus fragiles et a rappelé la persécution que vivent de nombreux chrétiens dans le monde. Le Docteur Denis Mukwege a pour sa part reçu le prix Sakharov pour son travail auprès des victimes de violences sexuelles en République démocratique du Congo.

Sur le plan économique, les eurodéputés ont voté pour la mobilisation du Fonds européen d’ajustement à la mondialisation pour venir en aide à la France confrontée à des licenciements dans le secteur des denrées alimentaires, ainsi qu’à la Finlande qui doit faire face à des difficultés dans le secteur des chantiers navals. Concernant la France, il s’agit de l’entreprise Gad située dans le Morbihan. L’Union européenne peut ainsi agir concrètement à travers ce Fonds, ce qui va permettre à près de 744 travailleurs licenciés de bénéficier de services personnalisés pour retrouver un emploi.

Mercredi matin, le Président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a présenté dans l’hémicycle son plan d’investissement pour relancer l’économie européenne, qui doit mobiliser 315 milliards d’euros pour les trois prochaines années. Jean-Claude Juncker a également dû faire face à une motion de censure déposée contre sa Commission, qui a finalement été rejetée par 461 votes.

Les députés ont par la suite célébré le 25ème anniversaire de la Convention des Nations unies relative aux droits de l’enfant. Ils ont également voté une résolution sur le marché unique numérique demandant entre autre une loi européenne pour séparer les moteurs de recherche des services commerciaux, afin d’empêcher les abus de position dominante. Par le vote de cette résolution, le Parlement européen exprime ainsi sa volonté de mettre en place une stratégie européenne globale afin de développer le secteur du numérique, porteur d’avenir.

Mais cette semaine a été particulièrement enrichissante pour Rachida Dati car la résolution qu’elle avait initiée avec Michèle Alliot-Marie pour soutenir Asia Bibi a été votée à une très large majorité et soutenue par tous les groupes politiques. Cette résolution dénonce les lois sur le blasphème au Pakistan, en rappelant de nombreuses situations au Pakistan où des femmes, des hommes sont morts simplement parce qu’ils étaient Chrétiens ou parce qu’ils défendaient la liberté de religion des Chrétiens.

La responsabilité du Parlement européen et plus globalement des institutions européennes est de défendre la liberté religieuse, quelle que soit la religion. Mais les eurodéputés ont un rôle particulier dans la défense des Chrétiens persécutés. Le Pape François l’a d’ailleurs très justement rappelé lors de son discours à Strasbourg.

Courrier aux députés européens sur la proposition de règlement pour la prévention de la diffusion de contenus à caractère terroriste en ligne

Chers collègues,

Notre mandat a été marqué par une terrible succession d’attaques terroristes en Europe. Ensemble, nous avons pris nos responsabilités au cours des dernières années pour renforcer la sécurité des citoyens européens et lutter sans relâche contre les organisations terroristes qui embrigadent notre jeunesse dans la barbarie.

Si la prison demeure un lieu de radicalisation, Internet devient l’outil incontournable de la propagande et de l’apologie du terrorisme. Aucune des attaques qui ont meurtri nos villes n’ont été perpétrées sans lien avec des communications ou des contenus diffusés en ligne.

Face à ce constat, nous avons une responsabilité, et nous l’assumons depuis plusieurs années maintenant au-delà de toute considération partisane. Dès novembre 2015, c’est ensemble que nous avons adopté mon rapport d'initiative sur la prévention de la radicalisation et du recrutement de citoyens européens par des organisations terroristes, qui appelait à une responsabilité pénale des Géants du Net pour la suppression des contenus terroristes en ligne.

Grâce à nos appels continus depuis trois ans, la Commission européenne a finalement publié le 12 septembre 2018 une proposition de règlement demandant aux plateformes Internet de supprimer les contenus terroristes en ligne dans un délai d’une heure après l’injonction d’une autorité compétente, sous peine de sanctions.

Nous devons à présent persévérer, rester vigilant et poursuivre le combat. C’est l’honneur de notre engagement et du Parlement européen de faire aboutir cette législation cruciale avant la fin de cette mandature. Remettre ce dossier à plus tard reviendrait à nous soustraire à nos obligations et donner un signal de faiblesse vis-à-vis des terroristes.

Il y a urgence à agir et les chiffres nous le rappellent. Environ 700 contenus terroristes ont été diffusés pour le seul mois de janvier 2018 par l’organisation de Daech. Près de 150 entreprises ont été signalées par Europol comme hébergeant des contenus terroristes.

Je compte sur le soutien de chacun d’entre vous pour confirmer notre engagement dans la lutte contre le terrorisme. Aux côtés de notre rapporteur Helga STEVENS, adoptons rapidement une législation solide pour une meilleure sécurité en Europe. Nous le devons aux citoyens que nous représentons.

Amicalement,

Rachida DATI


Autres billets d'humeur


Dernière interview


Rachida Dati : "Opposer populistes et progressistes, c’est très dangereux"

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube En DIRECT - Suivez FRANCE 24 ici : http://f24.my/YTliveFR Ancienne ministre de la justice sous Sarkozy, [...]

Voir toutes les interviews

Dernier communiqué

Déplacement de parlementaires européens en Turquie

24 novembre 2018

Dans le cadre du Forum UE-Turquie, accompagnée d’une délégation de parlementaires européens, nous avons rencontré le Ministre des Affaires étrangères M. Mevlüt Cavusoglu, le Vice-Ministre des Affaires étrangères et Directeur des Affaires européennes M. Faruk Kaymakci, le Vice-Ministre de [...]

Voir tous les communiqués

Dernier article de presse

Interview de Rachida Dati pour Nice Matin

07 mars 2018

Retrouvez mon interview pour le quotidien Nice-Matin suite à la conférence de[...]

Voir tous les articles