Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Communiqués de presse

L’accord interafricain négocié par Sa Majesté le Roi Mohammed VI ouvre des perspectives nouvelles pour le continent

Avec la signature historique d’un accord interafricain, au Nigéria, Sa Majesté le Roi Mohammed VI écrit la nouvelle page de l'histoire du continent en donnant un cap stratégique à l'Afrique.

À l’occasion d’une nouvelle tournée africaine, qui l’a vu parcourir près de 40 000 km, de l’Éthiopie à Madagascar, en passant par le Sénégal et le Rwanda, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a posé les bases d’une organisation régionale géostratégique pour l’Afrique, qui concernera de nombreux secteurs tels que l'énergie et l'agriculture.

L'autonomie énergétique et agricole des Africains, le développement humain du continent pour lutter contre les inégalités fondent la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, comme en atteste d’ailleurs le développement exceptionnel du Maroc, basé sur des innovations technologiques. Saluons l’engagement et la détermination de Sa Majesté en faveur de l'Afrique par la création de ce nouvel espace géostratégique dont le Maroc sera un pilier, aux côtés notamment du Nigéria, de Madagascar et de l’Éthiopie.

Cette organisation interafricaine comme réalité géopolitique sera incontournable et dopera toute l’économie du continent en consacrant enfin la place de l'Afrique dans les échanges internationaux, notamment vis-à-vis de l'Europe.

L’Europe ne prend pas à ce jour la mesure de ce changement et le rôle stratégique du Maroc. Le Maroc est devenu un hub pour les échanges euro-africains, en matière économique mais également en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme et la radicalisation. Sa politique africaine démontre que des réalités nouvelles se font jour sur le continent, elle impose à l’Europe de réagir et prendre la mesure de cet avertissement.

En effet, si l’Europe n’agit pas en responsabilité, le Maroc poursuivra son œuvre historique pour l'Afrique et ses peuples avec d'autres alliés. Or il est capital que l’Europe ne soit pas absente de cette nouvelle page de l’histoire du monde qui est en train de s‘écrire : elle doit donc préserver et approfondir la relation stratégique qui la lie au Maroc, elle ne peut plus refuser de prendre en considération les changements historiques que connaît en ce moment l'Afrique, grâce à Sa Majesté le Roi Mohammed VI.


Adoption du rapport sur la stratégie UE-Afrique en séance plénière

Communiqué de presse de Rachida Dati et Franck Proust suite à l'adoption du rapport sur la stratégie UE-Afrique en séance plénière.

Rachida Dati et Franck Proust se sont rendus en Côte d'Ivoire les 30 et 31 octobre derniers, à l'invitation du Président Alassane Ouattara, afin de préparer le Sommet Union africaine – Union européenne qui aura lieu à Abidjan les 29 et 30 novembre 2017.

Le Parlement européen a adopté aujourd'hui un rapport sur "la stratégie UE-Afrique" en amont du sommet Union africaine-Union européenne à Abidjan. Ce rapport nous alerte sur les priorités fondamentales de notre partenariat dans un contexte sécuritaire et migratoire sans précèdent.

Ce sommet sera une des dernières occasions d’aborder sans tabou les défis communs qui frappent nos deux continents. Il devient urgent d'évoquer les conséquences d'une démographie non maitrisée, d'un extrémisme religieux galopant, avec leurs causes comme leurs financements, la lutte contre la corruption, la déforestation. Tant de défis encore absents des discussions à venir.

Il est, par exemple, bien naïf de penser pouvoir participer au développement du continent africain sans mener une lutte acharnée contre la corruption. L'aide au développement doit être conditionnée à la mise en œuvre de règles strictes dans son utilisation en matière de transparence et de lutte contre la corruption, ainsi qu'à la traçabilité des flux financiers.

De même, alors que les catastrophes naturelles liées aux changements climatiques s’enchainent, la lutte contre la déforestation doit être une autre priorité de ce Sommet. Chaque jour, la déforestation du continent africain fait avancer la désertification, détruit sa biodiversité et garantit à l’Afrique l'avenir d'un continent surpeuplé mais désert. C’est la promesse de nouveaux conflits et de mouvements migratoires considérables aux dépens de nos deux continents.

Les investissements européens doivent reprendre leur juste place et ne plus être ignorés au profit de pays tiers. Nos valeurs communes doivent reprendre le dessus pour redéfinir pour des décennies de nouvelles relations économique et commerciale.

Ce sommet est une chance historique pour l'Europe et l’Afrique ! Saisissons-la ! Nous devons maitriser ensemble les flux migratoires, lutter contre le terrorisme et ses causes, et avoir un horizon commun dans la paix durable. De ces questions dépendent le succès de l’événement !


Autres communiqués


Dernière interview


Rachida Dati - C politique - 08/03/2015

Rachida Dati - C Politique - 08/03/2015 Caroline Roux reçoit Rachida Dati, politique de premier plan lors d'un face à face. Un portrait de l'invité, dans l'exercice de sa [...]

Voir toutes les interviews

Dernier billet d'humeur

Lettre à Jean-Claude Juncker suite aux révélations sur l'usine de La Hague

21 septembre 2017

L'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest a récemment révélé que des pâturages à proximité de l'usine de La Hague étaient contaminés par des substances radioactives. À la suite de ces révélations, nous avons décidés, avec ma [...]

Voir tous les billets d'humeur

Dernier article de presse

Interview de Rachida Dati pour Jeune Afrique

29 novembre 2017

Aujourd'hui s'ouvre le Sommet Union africaine - Union européenne à[...]

Voir tous les articles