Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Communiqués de presse

Adoption du rapport sur la stratégie UE-Afrique en séance plénière

Communiqué de presse de Rachida Dati et Franck Proust suite à l'adoption du rapport sur la stratégie UE-Afrique en séance plénière.

Rachida Dati et Franck Proust se sont rendus en Côte d'Ivoire les 30 et 31 octobre derniers, à l'invitation du Président Alassane Ouattara, afin de préparer le Sommet Union africaine – Union européenne qui aura lieu à Abidjan les 29 et 30 novembre 2017.

Le Parlement européen a adopté aujourd'hui un rapport sur "la stratégie UE-Afrique" en amont du sommet Union africaine-Union européenne à Abidjan. Ce rapport nous alerte sur les priorités fondamentales de notre partenariat dans un contexte sécuritaire et migratoire sans précèdent.

Ce sommet sera une des dernières occasions d’aborder sans tabou les défis communs qui frappent nos deux continents. Il devient urgent d'évoquer les conséquences d'une démographie non maitrisée, d'un extrémisme religieux galopant, avec leurs causes comme leurs financements, la lutte contre la corruption, la déforestation. Tant de défis encore absents des discussions à venir.

Il est, par exemple, bien naïf de penser pouvoir participer au développement du continent africain sans mener une lutte acharnée contre la corruption. L'aide au développement doit être conditionnée à la mise en œuvre de règles strictes dans son utilisation en matière de transparence et de lutte contre la corruption, ainsi qu'à la traçabilité des flux financiers.

De même, alors que les catastrophes naturelles liées aux changements climatiques s’enchainent, la lutte contre la déforestation doit être une autre priorité de ce Sommet. Chaque jour, la déforestation du continent africain fait avancer la désertification, détruit sa biodiversité et garantit à l’Afrique l'avenir d'un continent surpeuplé mais désert. C’est la promesse de nouveaux conflits et de mouvements migratoires considérables aux dépens de nos deux continents.

Les investissements européens doivent reprendre leur juste place et ne plus être ignorés au profit de pays tiers. Nos valeurs communes doivent reprendre le dessus pour redéfinir pour des décennies de nouvelles relations économique et commerciale.

Ce sommet est une chance historique pour l'Europe et l’Afrique ! Saisissons-la ! Nous devons maitriser ensemble les flux migratoires, lutter contre le terrorisme et ses causes, et avoir un horizon commun dans la paix durable. De ces questions dépendent le succès de l’événement !


Mise au vote du rapport sur la lutte contre la diffusion de contenus à caractère terroriste en ligne en séance plénière à Strasbourg

Les députés européens se prononçaient hier à Strasbourg sur le règlement pour lutter contre la diffusion de contenus à caractère terroriste en ligne et leur retrait dans un délai d'une heure.

À cause de l’incohérence des stratégies de vote des autres groupes politiques, ce texte a été affaibli par des amendements déposés par les socialistes et soutenus par les groupes de gauche (GUE, Verts).

La députée européenne Rachida Dati, rapporteur PPE, a rappelé sa position très ferme pour défendre le délai d’une heure pour retirer les contenus terroristes signalés par les autorités compétentes : « Ce délai d'une heure a été supprimé du document destiné aux entreprises. Outre le refus du retrait dans un délai d'une heure, ce texte est aussi privé de dispositions essentielles telle que la création d'une procédure de coopération transfrontalière efficace afin que les contenus terroristes puissent être supprimés sur tout le territoire de l'Union. De même, la procédure des signalements pour avertir de la présence de contenus terroristes en ligne sur les plateformes a été rejetée. Aussi les entreprises n'ont aucune obligation de détection et de suppression par elles même des contenus terroristes. 

Le résultat final sur ce texte est donc incompréhensible pour les citoyens européens que nous avons le devoir de protéger, comme pour les autorités de nos États membres. L’incohérence de la gauche, qui joue avec la sécurité des citoyens, est irresponsable et dangereuse pour la cohésion de nos sociétés ! C'est un mépris total des victimes du terrorisme ! »

Ce mandat parlementaire s’achève comme il avait commencé pour la gauche, du PNR aux contenus terroristes en passant par les contrôles aux frontières extérieures de l’Union : dans l’incohérence et le laxisme les plus graves.


Autres communiqués


Dernière interview


1 hour rule to remove online terror content

European authorities could force websites to remove online terrorist content within the hour under a proposed law approved in the European Parliament’s Civil Liberties, Justice [...]

Voir toutes les interviews

Dernier billet d'humeur

Conférence à l'ESCP Europe

25 mars 2019

J'étais mercredi 20 mars avec les élèves de l'ESCP Europe à Paris, reçue par l'association Tribunes ESCP, pour échanger sur l'impact de l'Union européenne dans la vie des jeunes générations et revenir sur les actions importantes de mon mandat de Député européen. Alors que [...]

Voir tous les billets d'humeur

Dernier article de presse

Antiterrorisme : Rachida Dati en première ligne au Parlement européen

18 décembre 2018

Le Parlement européen a adopté la semaine dernière le rapport final de la[...]

Voir tous les articles