Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Communiqués de presse

Attentat survenu à Londres

Pour la troisième fois en trois mois, le terrorisme a encore frappé le Royaume-Uni. Si nos pensées sont d'abord pour les victimes et leurs familles, notre responsabilité est de rappeler les mesures qui nous permettront d'agir et de lutter efficacement contre le terrorisme, même si le risque zéro n'existera jamais. Cette attaque barbare n'est pas le fruit d'un loup solitaire, et les réseaux sociaux continuent d'alimenter une spirale toujours plus meurtrière. L'apologie du terrorisme souvent diffusée par Internet devient le point de contact des barbares inspirés par la haine. 

La Première Ministre Theresa May a annoncé hier vouloir revoir la stratégie de lutte contre le terrorisme et conclure des accords internationaux sur la régulation du cyberespace, en écho à l'appel lancé par les pays du G7 pour un meilleur contrôle de la diffusion des contenus radicaux. Faut-il toujours attendre que le pire arrive pour l'annoncer, sans jamais passer à l'acte ? 

Cette mesure n'est toujours pas mise en place, alors qu'en novembre 2015 au Parlement européen la responsabilité pénale des géants du net en cas de non-coopération dans la lutte contre le terrorisme a été votée, dans le cadre d'un rapport sur la prévention de la radicalisation. Il est urgent que les gouvernements européens prennent concrètement leur responsabilités en mettant en oeuvre cette mesure ! Ne pas le faire, c'est être complice de l'actuel silence mortel des géants du net !

Il est urgent également de combattre le communautarisme que nous avons laissé prospérer au nom de la liberté, comme pour internet. Nos valeurs de liberté et de tolérance doivent être un bouclier, pas le couteau qui nous est planté lâchement dans le dos. 

 


Attaque contre des militaires de l'opération Sentinelle à Levallois-Perret

Ce mercredi matin, des militaires de l’opération Sentinelle ont été renversés par une véhicule à Levallois-Perret. Encore un acte lâche et délibéré contre nos forces armées qui, chaque jour, œuvrent pour notre sécurité aux dépens, bien souvent, de la leur.

Les auteurs de ces attaques ne doivent plus agir dans une impunité totale qu'elle soit celle de la folie, de la radicalisation ou de l'idéologie barbare!

Depuis 2015, c’est au moins la onzième fois que nos forces de sécurité sont prises pour cible. Pourtant quelles ont été les mesures prises pour lutter contre la radicalisation que ce soit en prison ou sur Internet ou dans certains territoires ? Aucune ! Manuel Valls s'est gargarisé pendant cinq ans des valeurs républicaines sans prendre de mesures efficaces et concrètes contre ces barbares pour protéger les citoyens et nos valeurs ! Même le centre de déradicalisation qu'il avait lancé a été fermé faute de vision ! Je ne crois pas à la déradicalisation mais à des mesures radicales contre le processus de radicalisation !

Depuis 2015 j'ai fait voter au Parlement européen, à une très large majorité, des actions concrètes inspirées de législations de pays européens ! Alors pourquoi pas chez nous ? Sans doute à cause de ce laxisme et de cet angélisme de gauche qui a favorisé le communautarisme, la radicalisation d'idéologies qui ont conduit à cette ubérisation du terrorisme dont nous payons le prix fort tous les jours ! Quand allons-nous enfin s'atteler sérieusement à mettre hors d'état de nuire tous les fichés S dont nous connaissons aujourd'hui la dangerosité potentielle ? Quand allons-nous enfin protéger les Français de ces individus ?

Le projet de loi anti-terroriste aurait dû être l'occasion de prendre des mesures radicales en prison, avec l'appui du personnel pénitentiaire totalement méprisés, mais aussi à l'égard des géants du net qui deviennent complices de cette insécurité criminelle et bénéficient d'une clémence fiscale indécente et indigne. Il aurait aussi dû être l’occasion de redonner plus de moyens aux services de renseignements pour l'analyse des informations recueillies concernant ces individus dangereux et de leur permettre de mieux les infiltrer et donc de les mettre en retrait de notre société !

 


Autres communiqués


Dernière interview


Rachida Dati - C politique - 08/03/2015

Rachida Dati - C Politique - 08/03/2015 Caroline Roux reçoit Rachida Dati, politique de premier plan lors d'un face à face. Un portrait de l'invité, dans l'exercice de sa [...]

Voir toutes les interviews

Dernier billet d'humeur

Mécanisme de suspension : l’Europe met fin à la libéralisation des visas sans condition

15 décembre 2016

En rétablissant un mécanisme plus souple de suspension de l’exemption de visas, l’Union européenne a enfin abandonné sa politique de libéralisation inconditionnelle. Ce mécanisme n’avait jamais été activé depuis 2013 en raison de la rigidité des critères et de la complexité [...]

Voir tous les billets d'humeur

Dernier article de presse

Point de vue de Rachida Dati sur le premier tour des élections présidentielles

26 avril 2017

A la suite du premier tour de l'élection présidentielle française[...]

Voir tous les articles