Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Communiqués de presse

Attentat survenu à Londres

Pour la troisième fois en trois mois, le terrorisme a encore frappé le Royaume-Uni. Si nos pensées sont d'abord pour les victimes et leurs familles, notre responsabilité est de rappeler les mesures qui nous permettront d'agir et de lutter efficacement contre le terrorisme, même si le risque zéro n'existera jamais. Cette attaque barbare n'est pas le fruit d'un loup solitaire, et les réseaux sociaux continuent d'alimenter une spirale toujours plus meurtrière. L'apologie du terrorisme souvent diffusée par Internet devient le point de contact des barbares inspirés par la haine. 

La Première Ministre Theresa May a annoncé hier vouloir revoir la stratégie de lutte contre le terrorisme et conclure des accords internationaux sur la régulation du cyberespace, en écho à l'appel lancé par les pays du G7 pour un meilleur contrôle de la diffusion des contenus radicaux. Faut-il toujours attendre que le pire arrive pour l'annoncer, sans jamais passer à l'acte ? 

Cette mesure n'est toujours pas mise en place, alors qu'en novembre 2015 au Parlement européen la responsabilité pénale des géants du net en cas de non-coopération dans la lutte contre le terrorisme a été votée, dans le cadre d'un rapport sur la prévention de la radicalisation. Il est urgent que les gouvernements européens prennent concrètement leur responsabilités en mettant en oeuvre cette mesure ! Ne pas le faire, c'est être complice de l'actuel silence mortel des géants du net !

Il est urgent également de combattre le communautarisme que nous avons laissé prospérer au nom de la liberté, comme pour internet. Nos valeurs de liberté et de tolérance doivent être un bouclier, pas le couteau qui nous est planté lâchement dans le dos. 

 


Demande d’asile : des procédures plus efficaces dans l'UE

Alors que l’Union européenne fait face à l’une des crises migratoires les plus importantes de son histoire, il est urgent de trouver une réponse efficace pour lutter contre l'immigration illégale et gérer plus efficacement les procédures d'asile.

La commission parlementaire des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen s’est prononcée aujourd’hui sur la procédure commune de protection internationale dans l’Union. Ce rapport intègre mes propositions pour la création d’une liste européenne commune de pays d'origine sûrs. Celle-ci accélérera efficacement les procédures d'asile, en réduisant les délais et en permettant de reconduire rapidement ceux qui ne sont pas éligibles à l’asile en Europe. C'est une première et une réelle avancée !

Cette harmonisation européenne des pays dits d’origine sûrs empêchera des individus de faire des demandes d'asile abusives, en choisissant l’État membre en fonction de sa liste nationale de pays sûrs.

Malgré l’adoption de cette mesure, d’autres points indispensables pour réguler les flux migratoires et faire face aux enjeux sécuritaires n’ont pas été suffisamment intégrés à ce texte affaibli par la gauche, d'où mon abstention.


Autres communiqués


Dernière interview


Interview Euradionantes - Lutte contre les contenus terroristes en ligne. Avril 2018

Interview pour Euradionantes sur la lutte contre les contenus terroristes en ligne.

Voir toutes les interviews

Dernier billet d'humeur

Lettre à Jean-Claude Juncker suite aux révélations sur l'usine de La Hague

21 septembre 2017

L'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest a récemment révélé que des pâturages à proximité de l'usine de La Hague étaient contaminés par des substances radioactives. À la suite de ces révélations, nous avons décidés, avec ma [...]

Voir tous les billets d'humeur

Dernier article de presse

Interview de Rachida Dati pour Nice Matin

07 mars 2018

Retrouvez mon interview pour le quotidien Nice-Matin suite à la conférence de[...]

Voir tous les articles