Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Communiqués de presse

Pour une véritable diplomatie européenne

En décidant de s’unir après la seconde guerre mondiale, les pays membres de la nouvelle Communauté Économique Européenne avaient pour objectif d’installer durablement la paix, mais également de faire porter la voix européenne sur la scène internationale, face aux deux géants d’alors : les États-Unis et l’URSS. Soixante ans plus tard, notre échec est flagrant : l’accord russo-américain sur la Syrie, en laissant largement l’Europe de côté, le confirme.

Nous, européens, sommes responsables de cet échec. Il n’y a pas d’effort de cohésion, d’unité, pour s’entendre et défendre les mêmes positions sur les grands sujets mondiaux. Nous n’apprenons pas de nos erreurs. La crise syrienne fait douloureusement écho à l’absence de leadership européen sur la question irakienne ou malienne, ou à notre attentisme face aux printemps arabes.

L’Europe gagnerait pourtant à s’imposer comme une puissance politique et diplomatique incontournable. Avec son histoire, elle en a la légitimité. C’est tout de même en son sein que deux ennemis héréditaires, la France et l’Allemagne, sont devenus des partenaires politiques et économiques incontournables. C’est elle qui assure les droits de l’Homme, grâce à un cadre juridique solide et par des institutions comme il n’en existe nulle part ailleurs. C’est encore elle qui contribue à plus de la moitié des fonds pour l’aide au développement des pays pauvres. Cette histoire et ces engagements nous obligent.

La diplomatie est un levier important qu’il faut toujours privilégier face aux interventions armées, qui trop souvent rajoutent du chaos au chaos dans certaines régions du monde comme au Moyen-Orient. La résolution de l’ONU sur la Syrie et la reprise du dialogue entre l’Iran et les États-Unis en témoignent : la diplomatie compte.

Qui n’a pas les moyens de ses ambitions a tous les soucis” écrivait Talleyrand, grand diplomate français. En matière de diplomatie européenne, c’est tout l’inverse : nous avons les moyens, nous n’avons toujours pas l’ambition. Depuis 2011 le Service européen d’action extérieure a pour mission de porter la diplomatie européenne, par le biais notamment de 139 délégations et représentations de l’Union Européenne de par le monde. Mais sa Haute Représentante, Madame Catherine Ashton, n’est clairement pas à la hauteur. Qui se soucie aujourd’hui de ses déclarations, faites de compromis et de frilosité politique ? Je formule le vœu que les Chefs d’États et de gouvernements européens soient courageux en nommant, lors du renouvellement de la Commission à l’automne prochain, quelqu’un avec une vraie capacité à entraîner les États membres, pour une véritable diplomatie européenne, qui nous redonnera la place que l’Union Européenne mérite sur la scène internationale.

J’ajouterai que la diplomatie européenne doit se doter d’une structure militaire conséquente pour asseoir sa légitimité et sa plausibilité. Le Conseil européen de décembre sera consacré aux questions de défense et de sécurité. Peut-être serait-il enfin temps de doter l’Union Européenne d’une véritable force d’intervention armée, pour rendre sa politique extérieure plus crédible ?


Adoption du rapport sur la stratégie UE-Afrique en séance plénière

Communiqué de presse de Rachida Dati et Franck Proust suite à l'adoption du rapport sur la stratégie UE-Afrique en séance plénière.

Rachida Dati et Franck Proust se sont rendus en Côte d'Ivoire les 30 et 31 octobre derniers, à l'invitation du Président Alassane Ouattara, afin de préparer le Sommet Union africaine – Union européenne qui aura lieu à Abidjan les 29 et 30 novembre 2017.

Le Parlement européen a adopté aujourd'hui un rapport sur "la stratégie UE-Afrique" en amont du sommet Union africaine-Union européenne à Abidjan. Ce rapport nous alerte sur les priorités fondamentales de notre partenariat dans un contexte sécuritaire et migratoire sans précèdent.

Ce sommet sera une des dernières occasions d’aborder sans tabou les défis communs qui frappent nos deux continents. Il devient urgent d'évoquer les conséquences d'une démographie non maitrisée, d'un extrémisme religieux galopant, avec leurs causes comme leurs financements, la lutte contre la corruption, la déforestation. Tant de défis encore absents des discussions à venir.

Il est, par exemple, bien naïf de penser pouvoir participer au développement du continent africain sans mener une lutte acharnée contre la corruption. L'aide au développement doit être conditionnée à la mise en œuvre de règles strictes dans son utilisation en matière de transparence et de lutte contre la corruption, ainsi qu'à la traçabilité des flux financiers.

De même, alors que les catastrophes naturelles liées aux changements climatiques s’enchainent, la lutte contre la déforestation doit être une autre priorité de ce Sommet. Chaque jour, la déforestation du continent africain fait avancer la désertification, détruit sa biodiversité et garantit à l’Afrique l'avenir d'un continent surpeuplé mais désert. C’est la promesse de nouveaux conflits et de mouvements migratoires considérables aux dépens de nos deux continents.

Les investissements européens doivent reprendre leur juste place et ne plus être ignorés au profit de pays tiers. Nos valeurs communes doivent reprendre le dessus pour redéfinir pour des décennies de nouvelles relations économique et commerciale.

Ce sommet est une chance historique pour l'Europe et l’Afrique ! Saisissons-la ! Nous devons maitriser ensemble les flux migratoires, lutter contre le terrorisme et ses causes, et avoir un horizon commun dans la paix durable. De ces questions dépendent le succès de l’événement !


Autres communiqués


Dernière interview


Rachida Dati - C politique - 08/03/2015

Rachida Dati - C Politique - 08/03/2015 Caroline Roux reçoit Rachida Dati, politique de premier plan lors d'un face à face. Un portrait de l'invité, dans l'exercice de sa [...]

Voir toutes les interviews

Dernier billet d'humeur

Lettre à Jean-Claude Juncker suite aux révélations sur l'usine de La Hague

21 septembre 2017

L'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest a récemment révélé que des pâturages à proximité de l'usine de La Hague étaient contaminés par des substances radioactives. À la suite de ces révélations, nous avons décidés, avec ma [...]

Voir tous les billets d'humeur

Dernier article de presse

Interview de Rachida Dati pour Jeune Afrique

29 novembre 2017

Aujourd'hui s'ouvre le Sommet Union africaine - Union européenne à[...]

Voir tous les articles