Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Communiqués de presse

Oui à l’Europe qui protège, non à l’Europe qui renonce !

L’ouverture des négociations pour un accord commercial avec les Etats-Unis est une chance pour les Européens. Nous avons tout à gagner à renforcer des échanges transatlantiques générateurs de croissance et d’emplois. Mais un tel accord n’est une chance que si l’Europe arrive à faire prévaloir les intérêts de tous les Européens dans la négociation qui débute.

Au Parlement européen, nous avons souhaité faire entendre une position claire sur ces négociations: nous voulons qu’un accord soit conclu avec les Etats-Unis. Mais nous ne voulons pas que cet accord se traduise par une perte de compétitivité pour des secteurs clés de notre économie, et par des destructions d’emplois. J’ai par exemple réclamé pendant l’élaboration de notre résolution une vigilance particulière pour le secteur agricole, et j’ai pour cela interpellé directement le Commissaire européen à l’agriculture : il est indispensable de protéger nos agriculteurs et préserver la qualité de nos produits.

Nous nous sommes aussi exprimés en faveur de l’exclusion du secteur audiovisuel du mandat de négociation. Nous ne pouvons pas transiger avec ce qui fait l’identité européenne, sa diversité et sa richesse culturelles. C’est la raison pour laquelle j’ai mis en garde contre l’accord trouvé par les Etats membres de l’Union. La France a défendu la position du Parlement pour que le secteur audiovisuel soit exclu des négociations. Mais la victoire annoncée est en réalité tronquée, puisque le compromis comprend la possibilité d’introduire le secteur audiovisuel plus tard dans les négociations.

Cette volonté d’inclure à tout prix le secteur audiovisuel dans l’accord illustre le décalage grandissant entre l’Europe que nous construisons et celle que réclament les Européens. J’ai dénoncé le comportement de Monsieur Barroso en des termes très clairs lorsqu’il a reçu les artistes avec mépris au Parlement européen. Je considère qu’il n’incarne pas une ambition pour l’Europe, ni ne défend ce qui fait sens pour les Européens. Que n’a-t-on pas critiqué ma position ! Même dans ma famille politique, des voix se sont élevées pour me reprocher mon franc-parler et défendre le Président de la Commission européenne. Pourtant, tous se sont ralliés à ma position, de gauche à droite, lorsque les positions de Monsieur Barroso sont devenues plus claires.

Cette incompréhension entre la technocratie bruxelloise et les aspirations des Européens est le symbole du mal dont souffre l’Europe actuellement. Ce mal, c’est celui d’une Europe qui n’est plus en phase avec la réalité des Européens et qui s’accroche à des dogmes politiques dépassés. C’est celui d’une Europe qui renonce à ses prérogatives essentielles pour céder devant les égoïsmes nationaux. Nous le voyons encore avec l’aff aire PRISM : les Etats ont été incapables de trouver une position commune pour demander des explications aux Etats-Unis. Ce n’est pas l’Europe que je veux, ni celle que les Européens attendent. Je veux une Europe qui protège et qui met les Européens au cœur de son action. C’est tout le sens de mon engagement européen.


Adoption du rapport sur la stratégie UE-Afrique en séance plénière

Communiqué de presse de Rachida Dati et Franck Proust suite à l'adoption du rapport sur la stratégie UE-Afrique en séance plénière.

Rachida Dati et Franck Proust se sont rendus en Côte d'Ivoire les 30 et 31 octobre derniers, à l'invitation du Président Alassane Ouattara, afin de préparer le Sommet Union africaine – Union européenne qui aura lieu à Abidjan les 29 et 30 novembre 2017.

Le Parlement européen a adopté aujourd'hui un rapport sur "la stratégie UE-Afrique" en amont du sommet Union africaine-Union européenne à Abidjan. Ce rapport nous alerte sur les priorités fondamentales de notre partenariat dans un contexte sécuritaire et migratoire sans précèdent.

Ce sommet sera une des dernières occasions d’aborder sans tabou les défis communs qui frappent nos deux continents. Il devient urgent d'évoquer les conséquences d'une démographie non maitrisée, d'un extrémisme religieux galopant, avec leurs causes comme leurs financements, la lutte contre la corruption, la déforestation. Tant de défis encore absents des discussions à venir.

Il est, par exemple, bien naïf de penser pouvoir participer au développement du continent africain sans mener une lutte acharnée contre la corruption. L'aide au développement doit être conditionnée à la mise en œuvre de règles strictes dans son utilisation en matière de transparence et de lutte contre la corruption, ainsi qu'à la traçabilité des flux financiers.

De même, alors que les catastrophes naturelles liées aux changements climatiques s’enchainent, la lutte contre la déforestation doit être une autre priorité de ce Sommet. Chaque jour, la déforestation du continent africain fait avancer la désertification, détruit sa biodiversité et garantit à l’Afrique l'avenir d'un continent surpeuplé mais désert. C’est la promesse de nouveaux conflits et de mouvements migratoires considérables aux dépens de nos deux continents.

Les investissements européens doivent reprendre leur juste place et ne plus être ignorés au profit de pays tiers. Nos valeurs communes doivent reprendre le dessus pour redéfinir pour des décennies de nouvelles relations économique et commerciale.

Ce sommet est une chance historique pour l'Europe et l’Afrique ! Saisissons-la ! Nous devons maitriser ensemble les flux migratoires, lutter contre le terrorisme et ses causes, et avoir un horizon commun dans la paix durable. De ces questions dépendent le succès de l’événement !


Autres communiqués


Dernière interview


Rachida Dati - C politique - 08/03/2015

Rachida Dati - C Politique - 08/03/2015 Caroline Roux reçoit Rachida Dati, politique de premier plan lors d'un face à face. Un portrait de l'invité, dans l'exercice de sa [...]

Voir toutes les interviews

Dernier billet d'humeur

Lettre à Jean-Claude Juncker suite aux révélations sur l'usine de La Hague

21 septembre 2017

L'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest a récemment révélé que des pâturages à proximité de l'usine de La Hague étaient contaminés par des substances radioactives. À la suite de ces révélations, nous avons décidés, avec ma [...]

Voir tous les billets d'humeur

Dernier article de presse

Interview de Rachida Dati pour Jeune Afrique

29 novembre 2017

Aujourd'hui s'ouvre le Sommet Union africaine - Union européenne à[...]

Voir tous les articles