Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Communiqués de presse

Attaque contre des militaires de l'opération Sentinelle à Levallois-Perret

Ce mercredi matin, des militaires de l’opération Sentinelle ont été renversés par une véhicule à Levallois-Perret. Encore un acte lâche et délibéré contre nos forces armées qui, chaque jour, œuvrent pour notre sécurité aux dépens, bien souvent, de la leur.

Les auteurs de ces attaques ne doivent plus agir dans une impunité totale qu'elle soit celle de la folie, de la radicalisation ou de l'idéologie barbare!

Depuis 2015, c’est au moins la onzième fois que nos forces de sécurité sont prises pour cible. Pourtant quelles ont été les mesures prises pour lutter contre la radicalisation que ce soit en prison ou sur Internet ou dans certains territoires ? Aucune ! Manuel Valls s'est gargarisé pendant cinq ans des valeurs républicaines sans prendre de mesures efficaces et concrètes contre ces barbares pour protéger les citoyens et nos valeurs ! Même le centre de déradicalisation qu'il avait lancé a été fermé faute de vision ! Je ne crois pas à la déradicalisation mais à des mesures radicales contre le processus de radicalisation !

Depuis 2015 j'ai fait voter au Parlement européen, à une très large majorité, des actions concrètes inspirées de législations de pays européens ! Alors pourquoi pas chez nous ? Sans doute à cause de ce laxisme et de cet angélisme de gauche qui a favorisé le communautarisme, la radicalisation d'idéologies qui ont conduit à cette ubérisation du terrorisme dont nous payons le prix fort tous les jours ! Quand allons-nous enfin s'atteler sérieusement à mettre hors d'état de nuire tous les fichés S dont nous connaissons aujourd'hui la dangerosité potentielle ? Quand allons-nous enfin protéger les Français de ces individus ?

Le projet de loi anti-terroriste aurait dû être l'occasion de prendre des mesures radicales en prison, avec l'appui du personnel pénitentiaire totalement méprisés, mais aussi à l'égard des géants du net qui deviennent complices de cette insécurité criminelle et bénéficient d'une clémence fiscale indécente et indigne. Il aurait aussi dû être l’occasion de redonner plus de moyens aux services de renseignements pour l'analyse des informations recueillies concernant ces individus dangereux et de leur permettre de mieux les infiltrer et donc de les mettre en retrait de notre société !

 


Mise au vote du rapport sur la lutte contre la diffusion de contenus à caractère terroriste en ligne en séance plénière à Strasbourg

Les députés européens se prononçaient hier à Strasbourg sur le règlement pour lutter contre la diffusion de contenus à caractère terroriste en ligne et leur retrait dans un délai d'une heure.

À cause de l’incohérence des stratégies de vote des autres groupes politiques, ce texte a été affaibli par des amendements déposés par les socialistes et soutenus par les groupes de gauche (GUE, Verts).

La députée européenne Rachida Dati, rapporteur PPE, a rappelé sa position très ferme pour défendre le délai d’une heure pour retirer les contenus terroristes signalés par les autorités compétentes : « Ce délai d'une heure a été supprimé du document destiné aux entreprises. Outre le refus du retrait dans un délai d'une heure, ce texte est aussi privé de dispositions essentielles telle que la création d'une procédure de coopération transfrontalière efficace afin que les contenus terroristes puissent être supprimés sur tout le territoire de l'Union. De même, la procédure des signalements pour avertir de la présence de contenus terroristes en ligne sur les plateformes a été rejetée. Aussi les entreprises n'ont aucune obligation de détection et de suppression par elles même des contenus terroristes. 

Le résultat final sur ce texte est donc incompréhensible pour les citoyens européens que nous avons le devoir de protéger, comme pour les autorités de nos États membres. L’incohérence de la gauche, qui joue avec la sécurité des citoyens, est irresponsable et dangereuse pour la cohésion de nos sociétés ! C'est un mépris total des victimes du terrorisme ! »

Ce mandat parlementaire s’achève comme il avait commencé pour la gauche, du PNR aux contenus terroristes en passant par les contrôles aux frontières extérieures de l’Union : dans l’incohérence et le laxisme les plus graves.


Autres communiqués


Dernière interview


1 hour rule to remove online terror content

European authorities could force websites to remove online terrorist content within the hour under a proposed law approved in the European Parliament’s Civil Liberties, Justice [...]

Voir toutes les interviews

Dernier billet d'humeur

Conférence à l'ESCP Europe

25 mars 2019

J'étais mercredi 20 mars avec les élèves de l'ESCP Europe à Paris, reçue par l'association Tribunes ESCP, pour échanger sur l'impact de l'Union européenne dans la vie des jeunes générations et revenir sur les actions importantes de mon mandat de Député européen. Alors que [...]

Voir tous les billets d'humeur

Dernier article de presse

Antiterrorisme : Rachida Dati en première ligne au Parlement européen

18 décembre 2018

Le Parlement européen a adopté la semaine dernière le rapport final de la[...]

Voir tous les articles