Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Communiqués de presse

Annonce par Emmanuel Macron de la mise en place de hotspots en Libye

De mois en mois, nous décomptons un nombre record de morts en Méditerranée dans une indifférence totale, et une absence de solution à la cause réelle et sérieuse de cette tragédie: les guerres sans fin en Syrie, en Irak, les foyers djihadistes en Lybie et les conflits aux abords, notamment la crise sans précédent dans le Golfe et la situation israélo-palestinienne inacceptable!

À cette tragédie, s'ajoute l'errance de tous ces migrants une fois arrivés à "bon port" !

Le Président Emmanuel Macron a annoncé hier l’installation de nouveaux « points d’enregistrements », appelés hotspots, en Libye. Si le constat est correct, la solution apportée doit se faire à l'aune du bilan très mitigé des hotspots pleinement opérationnels depuis juin 2016 en Grèce! Tous s'accordent à reconnaitre la difficulté d'accueillir l’ensemble des migrants, dont les origines sont souvent difficiles à déterminer, et le faible taux de retour des migrants en situation irrégulière vers leurs pays d’origine.

Ces hotspots ne peuvent être efficaces que si l'Europe toute entière s'engage à être plus ferme avec les pays d’origine pour tarir les départs à la source et que l’aide européenne, si souvent dévoyée, soit conditionnée par l’exécution effective des accords de réadmission conclus avec ces pays. Je l’ai d’ailleurs fait voter au Parlement européen, en commission des Libertés civiles, de la Justice et des Affaires intérieures en juin 2016.

En ignorant le reste de l’Europe et les pays d'origine, les hotspots ne seront que des camps de plus dans lesquels les migrants attendront de pouvoir rejoindre l’Europe en toute illégalité, coûte que coûte, au prix de leur vie et aux dépens de nos valeurs !

Prendre le leadership européen, ce n’est pas ignorer les autres États européens, c'est s'appuyer sur des pays de rebond, tel que le Maroc, qui ont mis en place une politique efficace de maitrise des flux migratoires: humaine et ferme, dont nous bénéficions tous les jours.


Adoption du rapport sur la stratégie UE-Afrique en séance plénière

Communiqué de presse de Rachida Dati et Franck Proust suite à l'adoption du rapport sur la stratégie UE-Afrique en séance plénière.

Rachida Dati et Franck Proust se sont rendus en Côte d'Ivoire les 30 et 31 octobre derniers, à l'invitation du Président Alassane Ouattara, afin de préparer le Sommet Union africaine – Union européenne qui aura lieu à Abidjan les 29 et 30 novembre 2017.

Le Parlement européen a adopté aujourd'hui un rapport sur "la stratégie UE-Afrique" en amont du sommet Union africaine-Union européenne à Abidjan. Ce rapport nous alerte sur les priorités fondamentales de notre partenariat dans un contexte sécuritaire et migratoire sans précèdent.

Ce sommet sera une des dernières occasions d’aborder sans tabou les défis communs qui frappent nos deux continents. Il devient urgent d'évoquer les conséquences d'une démographie non maitrisée, d'un extrémisme religieux galopant, avec leurs causes comme leurs financements, la lutte contre la corruption, la déforestation. Tant de défis encore absents des discussions à venir.

Il est, par exemple, bien naïf de penser pouvoir participer au développement du continent africain sans mener une lutte acharnée contre la corruption. L'aide au développement doit être conditionnée à la mise en œuvre de règles strictes dans son utilisation en matière de transparence et de lutte contre la corruption, ainsi qu'à la traçabilité des flux financiers.

De même, alors que les catastrophes naturelles liées aux changements climatiques s’enchainent, la lutte contre la déforestation doit être une autre priorité de ce Sommet. Chaque jour, la déforestation du continent africain fait avancer la désertification, détruit sa biodiversité et garantit à l’Afrique l'avenir d'un continent surpeuplé mais désert. C’est la promesse de nouveaux conflits et de mouvements migratoires considérables aux dépens de nos deux continents.

Les investissements européens doivent reprendre leur juste place et ne plus être ignorés au profit de pays tiers. Nos valeurs communes doivent reprendre le dessus pour redéfinir pour des décennies de nouvelles relations économique et commerciale.

Ce sommet est une chance historique pour l'Europe et l’Afrique ! Saisissons-la ! Nous devons maitriser ensemble les flux migratoires, lutter contre le terrorisme et ses causes, et avoir un horizon commun dans la paix durable. De ces questions dépendent le succès de l’événement !


Autres communiqués


Dernière interview


Rachida Dati - C politique - 08/03/2015

Rachida Dati - C Politique - 08/03/2015 Caroline Roux reçoit Rachida Dati, politique de premier plan lors d'un face à face. Un portrait de l'invité, dans l'exercice de sa [...]

Voir toutes les interviews

Dernier billet d'humeur

Lettre à Jean-Claude Juncker suite aux révélations sur l'usine de La Hague

21 septembre 2017

L'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest a récemment révélé que des pâturages à proximité de l'usine de La Hague étaient contaminés par des substances radioactives. À la suite de ces révélations, nous avons décidés, avec ma [...]

Voir tous les billets d'humeur

Dernier article de presse

Interview de Rachida Dati pour Jeune Afrique

29 novembre 2017

Aujourd'hui s'ouvre le Sommet Union africaine - Union européenne à[...]

Voir tous les articles