Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Communiqués de presse

Déplacement à Tripoli (17 – 18 juillet 2012)

Je me suis rendue en Libye les 17 et 18 juillet dernier à l’invitation des autorités libyennes, afin de rencontrer et soutenir des femmes engagées dans la vie politique du pays, et de promouvoir la création d’un partenariat entre Paris et Tripoli.
 
J’ai eu l’honneur de rencontrer des femmes candidates aux élections législatives, ainsi que des femmes qui se sont engagées dans la révolution. J’ai été très touchée d’entendre leur histoire, de constater leur détermination et leur volonté de peser sur la reconstruction et la stabilisation de la Libye. Certaines d’entre elles ont milité et militent encore au péril de leur vie. C’est un engagement politique désintéressé et noble, que nous devons soutenir.
 
J’ai aussi pu m’entretenir avec Madame Fatma Hamrouch, Ministre de la Santé. Cette femme courageuse a organisé le rapatriement des blessés en Irlande pendant la révolution. Elle s’attache aujourd’hui à reconstruire le système médical libyen.


 
Mon déplacement avait également pour but de revoir le Maire et les autorités locales de Tripoli que j’avais accueillis quelques semaines plus tôt à Paris. Nous discutons actuellement d’un possible partenariat de coopération entre nos deux capitales. C’est dans ce même but que j’ai rencontré le Ministre des collectivités locales, Mohammed Al Hachmi Al Ahrari et le Préfet de police de Tripoli  pour envisager ensemble quels pourraient être les axes d’une telle coopération.
 
Les nouvelles autorités ont fait un travail remarquable en peu de temps et ont de grandes ambitions pour leur ville et leur pays, notamment celle de développer à terme le tourisme et les échanges culturels. Tripoli dispose d’un patrimoine très riche qui gagne à être connu.
 
La démocratie comme la sécurité progressent rapidement en Libye, comme l’a démontré la très bonne tenue des dernières élections législatives. D’ailleurs, les résultats ont été proclamés lorsque j’étais à Tripoli, et j’ai été particulièrement satisfaite d’apprendre que 16% de femmes feront leur entrée au Parlement libyen. Les femmes, comme les jeunes, ont souvent été des pionnières pour libérer le peuple libyen : elles ont nécessairement toute leur place dans la reconstruction démocratique du pays.
 
Je reviendrai très vite en Libye, revoir ces femmes, ces hommes courageux, revoir les nouvelles autorités qui demandent de la France et de l’Europe un accompagnent dans leurs réformes. Avant d’être un devoir, c’est pour moi un honneur de pouvoir continuer à leur apporter, modestement, tout mon soutien.  


Déplacement de parlementaires européens en Turquie

Dans le cadre du Forum UE-Turquie, accompagnée d’une délégation de parlementaires européens, nous avons rencontré le Ministre des Affaires étrangères M. Mevlüt Cavusoglu, le Vice-Ministre des Affaires étrangères et Directeur des Affaires européennes M. Faruk Kaymakci, le Vice-Ministre de la Justice M. Cengiz Öner, le Co-Président du comité parlementaire mixte Turquie - UE M. Ismail Emrah Karayel, et des députés de la Grande Assemblée Nationale de Turquie pour évoquer la mise en œuvre du pacte migratoire, le contrôle des frontières turco-syriennes, et la lutte contre le terrorisme.

Des avancées notoires dans le domaine de la coopération des services de renseignements UE-Turquie permettent d’une part une meilleure maîtrise des flux migratoires et d’autre part de déjouer des attentats sur le territoire européen.

La Turquie est un partenaire incontournable et stratégique pour l’Union européenne pour une plus grande stabilité de la région, jusqu’au Proche et Moyen-Orient.

La Turquie accueille sur son territoire plus de 4 millions de réfugiés dont 3.5 millions de syriens – plus grande population de réfugiés au monde, évitant ainsi des arrivées massives dans l’UE.

Négliger la Turquie serait négliger notre sécurité et fracturer davantage l’Europe, en proie à des menaces réelles et des exaspérations légitimes des citoyens européens.

 

 

 

 


Autres communiqués


Dernière interview


Rachida Dati : "Opposer populistes et progressistes, c’est très dangereux"

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube En DIRECT - Suivez FRANCE 24 ici : http://f24.my/YTliveFR Ancienne ministre de la justice sous Sarkozy, [...]

Voir toutes les interviews


Dernier article de presse

Interview de Rachida Dati pour Nice Matin

07 mars 2018

Retrouvez mon interview pour le quotidien Nice-Matin suite à la conférence de[...]

Voir tous les articles