Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Communiqués de presse

Fermeture du centre de déradicalisation de Pontourny : une expérimentation ratée

Le gouvernement vient d'annoncer la fermeture à Pontourny du seul centre de déradicalisation ouvert il y a près d'un an ! Ce centre est un échec cinglant du plan d'action contre la radicalisation lancé, à la hâte, par Manuel Valls. On nous en avait promis treize et le seul ouvert va fermer !

J'ai toujours dénoncé l'ouverture de ce centre sans professionnels qualifiés, sans programme, sans objectif précis, sans parler du gâchis de moyens ! Je le dis à nouveau, la France est au niveau zéro en termes de "déradicalisation" malgré les attentats barbares que nous avons connus et les signaux d'alerte graves depuis des années sur l'issue criminelle de la radicalisation !

Après des années d’errements, parfois de bienveillance cynique, il est urgent de mettre en place de réels programmes de détection de la radicalisation à l'instar d'autres pays européens et de prendre des mesures contraignantes à l'égard des individus radicalisés !

Je ne crois pas à la déradicalisation car il est souvent trop tard. Alors protégeons la France et les français de ces individus ! Rien ne l'empêche: ni nos valeurs, ni notre Constitution. Le projet de loi anti-terroriste est l’occasion de le faire car la radicalisation, notamment sur Internet et dans les prisons qui explosent, est la grande oubliée de ce texte qui sera donc inefficace !


Déplacement de parlementaires européens en Turquie

Dans le cadre du Forum UE-Turquie, accompagnée d’une délégation de parlementaires européens, nous avons rencontré le Ministre des Affaires étrangères M. Mevlüt Cavusoglu, le Vice-Ministre des Affaires étrangères et Directeur des Affaires européennes M. Faruk Kaymakci, le Vice-Ministre de la Justice M. Cengiz Öner, le Co-Président du comité parlementaire mixte Turquie - UE M. Ismail Emrah Karayel, et des députés de la Grande Assemblée Nationale de Turquie pour évoquer la mise en œuvre du pacte migratoire, le contrôle des frontières turco-syriennes, et la lutte contre le terrorisme.

Des avancées notoires dans le domaine de la coopération des services de renseignements UE-Turquie permettent d’une part une meilleure maîtrise des flux migratoires et d’autre part de déjouer des attentats sur le territoire européen.

La Turquie est un partenaire incontournable et stratégique pour l’Union européenne pour une plus grande stabilité de la région, jusqu’au Proche et Moyen-Orient.

La Turquie accueille sur son territoire plus de 4 millions de réfugiés dont 3.5 millions de syriens – plus grande population de réfugiés au monde, évitant ainsi des arrivées massives dans l’UE.

Négliger la Turquie serait négliger notre sécurité et fracturer davantage l’Europe, en proie à des menaces réelles et des exaspérations légitimes des citoyens européens.

 

 

 

 


Autres communiqués


Dernière interview


Rachida Dati : "Opposer populistes et progressistes, c’est très dangereux"

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube En DIRECT - Suivez FRANCE 24 ici : http://f24.my/YTliveFR Ancienne ministre de la justice sous Sarkozy, [...]

Voir toutes les interviews


Dernier article de presse

Interview de Rachida Dati pour Nice Matin

07 mars 2018

Retrouvez mon interview pour le quotidien Nice-Matin suite à la conférence de[...]

Voir tous les articles