Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Communiqués de presse

Redonnons souffle à l'Union pour la Méditerrannée !

Alors que les pays du pourtour de la Méditerranée se réunissaient à Tanger mercredi 7 octobre, ils ont déclaré vouloir renforcer la coopération dans des domaines urgents comme le terrorisme, l’immigration, le climat.

Ces défis sont communs à l’ensemble des pays de cette région : de l’Afrique à l’Union européenne. L’actualité dramatique récente impose cette rencontre et démontre la nécessité de relancer l’Union Pour la Méditerranée, initiée avec vision et ambition par Nicolas Sarkozy en 2008.

La crise migratoire, le terrorisme et la radicalisation sont des défis pour l’ensemble de nos pays, et en particulier pour ceux du pourtour de la Méditerranée.

La création aux frontières de l’Union européenne de centres de rétention, de centres d’accueil pour les réfugiés, l’établissement d’une liste de pays sûrs, ne pourra se faire que grâce à cette Union Pour la Méditerranée.

Redonnons souffle Le défi climatique, enfin, nous incite à innover en matière d’énergie. Le Maroc, dans cette matière, comme dans tous les défis mentionnés, est pionnier et a su démontrer son leadership.

La tenue au Maroc lundi 5 octobre des négociations entre les deux camps rivaux en Libye qui a abouti à un accord pour la mise en place d’un gouvernement d’unité nationale démontre également le rôle stratégique du Maroc pour la stabilité et l’avenir de cette région. Tout comme le couple franco allemand a été à la base de la construction européenne et en demeure le moteur, la France et le Maroc ont vocation à s’unir davantage afin de redonner vie à l’Union Pour la Méditerranée, pour la stabilité de la région et pour résoudre ces conflits graves à conséquences mondiales.

L’impulsion créée par la réunion de Tanger est une chance à saisir pour notre sécurité et notre liberté, ces valeurs universelles qui vont bien au delà de nos seules frontières.


Déplacement de parlementaires européens en Turquie

Dans le cadre du Forum UE-Turquie, accompagnée d’une délégation de parlementaires européens, nous avons rencontré le Ministre des Affaires étrangères M. Mevlüt Cavusoglu, le Vice-Ministre des Affaires étrangères et Directeur des Affaires européennes M. Faruk Kaymakci, le Vice-Ministre de la Justice M. Cengiz Öner, le Co-Président du comité parlementaire mixte Turquie - UE M. Ismail Emrah Karayel, et des députés de la Grande Assemblée Nationale de Turquie pour évoquer la mise en œuvre du pacte migratoire, le contrôle des frontières turco-syriennes, et la lutte contre le terrorisme.

Des avancées notoires dans le domaine de la coopération des services de renseignements UE-Turquie permettent d’une part une meilleure maîtrise des flux migratoires et d’autre part de déjouer des attentats sur le territoire européen.

La Turquie est un partenaire incontournable et stratégique pour l’Union européenne pour une plus grande stabilité de la région, jusqu’au Proche et Moyen-Orient.

La Turquie accueille sur son territoire plus de 4 millions de réfugiés dont 3.5 millions de syriens – plus grande population de réfugiés au monde, évitant ainsi des arrivées massives dans l’UE.

Négliger la Turquie serait négliger notre sécurité et fracturer davantage l’Europe, en proie à des menaces réelles et des exaspérations légitimes des citoyens européens.

 

 

 

 


Autres communiqués


Dernière interview


Rachida Dati : "Opposer populistes et progressistes, c’est très dangereux"

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube En DIRECT - Suivez FRANCE 24 ici : http://f24.my/YTliveFR Ancienne ministre de la justice sous Sarkozy, [...]

Voir toutes les interviews


Dernier article de presse

Interview de Rachida Dati pour Nice Matin

07 mars 2018

Retrouvez mon interview pour le quotidien Nice-Matin suite à la conférence de[...]

Voir tous les articles