Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Communiqués de presse

Nouvelle mandature

Une nouvelle mandature a commencé. Alors que les auditions des commissaires-désignés sont en cours, n’oublions pas les revendications des peuples européens, leur colère, le 25 mai dernier ! C’est l’occasion d’un renouveau, d’une nouvelle façon de gouverner au niveau européen. La nouvelle Commission, le nouveau Président du Conseil, la nouvelle Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité doivent avoir une feuille de route claire, audacieuse et s’y tenir.

Une des principales propositions que nous avons défendues concernait la ré- forme de Schengen. Il faut pouvoir, et nous nous y sommes engagés pendant la campagne, sanctionner, suspendre ou même exclure un État ne respectant pas les règles de Schengen, renforcer les moyens de l’agence Frontex, qui s’occupe de la sûreté de nos frontières, ou encore s’opposer pour l’instant à l’entrée de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’espace Schengen.

Au Parlement européen, nous sommes nombreux à avoir compris l’urgence d’une telle réforme. Je suis désormais membre titulaire de la commission LIBE, en charge des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures dans l’Union européenne. Un des dossiers forts de notre mandature dans cette commission portera sur les « frontières intelligentes » de l’Union européenne. Il s’agit d’un paquet de trois textes comprenant une réforme du code frontière Schengen, l’enregistrement des voyageurs dans l’UE ainsi que la mise en place du système d’entrées/sorties appelé EES pour l’enregistrement des entrées et sorties dans l’Union européenne des ressortissants des pays tiers. Ce système pourra enregistrer le moment et l’endroit d’entrée et de sortie des personnes qui arrivent dans l’UE. Il pourra également calculer la durée du séjour autorisé.

Ces mesures doivent permettre de renforcer la sécurité de nos frontières, pour le bien des européens comme des ressortissants des pays tiers. Grâce à elles, nous aurons davantage d’informations sur qui circule sur notre territoire, et les contrôles aux frontières seront bien plus rapides pour les voyageurs, grâce à la mise en place de portiques automatiques. Ce système devrait commencer à fonctionner en 2017 ou 2018.

Je souhaite vivement que ces trois textes, en accord avec la Commission européenne ainsi que le Conseil, permettent de mettre en place rapidement cette réforme de Schengen que les Européens ont appelé de leurs vœux en mai dernier. Vous pouvez compter sur moi et sur ma vigilance pour que ces textes ne soient pas des coquilles vides.

Vous pouvez également compter sur moi pour rappeler à Jean-Claude Juncker, le nouveau président de la Commission européenne, qu’il a été élu sur un programme bien spécifique, et qu’il doit s’y tenir. Je pense notamment à ses promesses sur la circulation des européens au sein de l’Europe, qui doit être assurée par une plus grande condamnation de la fraude sociale, ou encore à l’immigration en Europe, qui doit absolument être mieux contrôlée pour assurer la sécurité interne européenne. Il est grand temps d’en finir avec les doubles discours, les Français et les Européens réclament des actes. Alors au travail !


Adoption du rapport sur la stratégie UE-Afrique en séance plénière

Communiqué de presse de Rachida Dati et Franck Proust suite à l'adoption du rapport sur la stratégie UE-Afrique en séance plénière.

Rachida Dati et Franck Proust se sont rendus en Côte d'Ivoire les 30 et 31 octobre derniers, à l'invitation du Président Alassane Ouattara, afin de préparer le Sommet Union africaine – Union européenne qui aura lieu à Abidjan les 29 et 30 novembre 2017.

Le Parlement européen a adopté aujourd'hui un rapport sur "la stratégie UE-Afrique" en amont du sommet Union africaine-Union européenne à Abidjan. Ce rapport nous alerte sur les priorités fondamentales de notre partenariat dans un contexte sécuritaire et migratoire sans précèdent.

Ce sommet sera une des dernières occasions d’aborder sans tabou les défis communs qui frappent nos deux continents. Il devient urgent d'évoquer les conséquences d'une démographie non maitrisée, d'un extrémisme religieux galopant, avec leurs causes comme leurs financements, la lutte contre la corruption, la déforestation. Tant de défis encore absents des discussions à venir.

Il est, par exemple, bien naïf de penser pouvoir participer au développement du continent africain sans mener une lutte acharnée contre la corruption. L'aide au développement doit être conditionnée à la mise en œuvre de règles strictes dans son utilisation en matière de transparence et de lutte contre la corruption, ainsi qu'à la traçabilité des flux financiers.

De même, alors que les catastrophes naturelles liées aux changements climatiques s’enchainent, la lutte contre la déforestation doit être une autre priorité de ce Sommet. Chaque jour, la déforestation du continent africain fait avancer la désertification, détruit sa biodiversité et garantit à l’Afrique l'avenir d'un continent surpeuplé mais désert. C’est la promesse de nouveaux conflits et de mouvements migratoires considérables aux dépens de nos deux continents.

Les investissements européens doivent reprendre leur juste place et ne plus être ignorés au profit de pays tiers. Nos valeurs communes doivent reprendre le dessus pour redéfinir pour des décennies de nouvelles relations économique et commerciale.

Ce sommet est une chance historique pour l'Europe et l’Afrique ! Saisissons-la ! Nous devons maitriser ensemble les flux migratoires, lutter contre le terrorisme et ses causes, et avoir un horizon commun dans la paix durable. De ces questions dépendent le succès de l’événement !


Autres communiqués


Dernière interview


Rachida Dati - C politique - 08/03/2015

Rachida Dati - C Politique - 08/03/2015 Caroline Roux reçoit Rachida Dati, politique de premier plan lors d'un face à face. Un portrait de l'invité, dans l'exercice de sa [...]

Voir toutes les interviews

Dernier billet d'humeur

Lettre à Jean-Claude Juncker suite aux révélations sur l'usine de La Hague

21 septembre 2017

L'Association pour le contrôle de la radioactivité dans l'Ouest a récemment révélé que des pâturages à proximité de l'usine de La Hague étaient contaminés par des substances radioactives. À la suite de ces révélations, nous avons décidés, avec ma [...]

Voir tous les billets d'humeur

Dernier article de presse

Interview de Rachida Dati pour Jeune Afrique

29 novembre 2017

Aujourd'hui s'ouvre le Sommet Union africaine - Union européenne à[...]

Voir tous les articles