Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Tribune

Communiqués de presse

Un prix Nobel qui nous engage

L’Union européenne devrait être une force politique de premier plan sur la scène internationale. Et pourtant, elle est inaudible face aux grandes crises qui secouent le monde. Cette union d’Etats nations, qui s’est dressée sur les ruines de la guerre et a vaincu les rancœurs du passé, lauréate du prix Nobel de la paix en 2012, ne parvient pas à promouvoir les valeurs humanistes qui ont permis sa construction.

L’absence de résultat diplomatique en Syrie a laissé place à un insupportable statu quo, abandonnant les Syriens à leur triste sort ! Alors que l’Europe devrait être à leurs côtés grâce au poste de Haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité. Le traité de Lisbonne a créé ce poste pour renforcer le rôle de l’Europe dans les affaires du monde. Mais où est l’Europe quand il s’agit de résoudre le conflit syrien ? Où est l’Europe quand il faut soutenir les réformes démocratiques dans les pays du Printemps arabe ?

J’ai interpellé à plusieurs reprises Catherine Ashton* sur sa stratégie pour la résolution du conflit syrien. Et je déplore que l’Europe, malgré son poids institutionnel, n’apporte pas une réponse vitale aux appels à l’aide de ces peuples courageux.

Alors que les Etats-Unis se tournent vers l’Asie, l’Europe doit assumer ses responsabilités. Elle doit incarner une nouvelle force d’action, fondée sur ses valeurs, et capable de soutenir les aspirations démocratiques de nos peuples voisins. Elle doit s’ouvrir aux grandes puissances émergentes et renforcer ses relations avec ses partenaires stratégiques.

L’Europe est encore une idée abstraite pour des millions d’Européens. Cette Europe peut faire plus, et surtout mieux ! Elle peut incarner une nouvelle voix politique, indépendante et souveraine, à l’échelle mondiale. Elle doit, par exemple, aider le Liban, dont la stabilité et la sécurité sont menacées par le conflit syrien, et pour lequel j’ai demandé aux chefs d’Etats du G8 de s’engager. Je continue de croire qu’une Europe forte peut encore émerger. Une Europe fière de ses valeurs et capable d’agir concrètement pour la paix et pour ses citoyens. Car si l’Europe politique tend - certes difficilement- à devenir une réalité, celle du courage est encore à construire.

*Vice-présidente de la Commission européenne, Haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité.


Déplacement de parlementaires européens en Turquie

Dans le cadre du Forum UE-Turquie, accompagnée d’une délégation de parlementaires européens, nous avons rencontré le Ministre des Affaires étrangères M. Mevlüt Cavusoglu, le Vice-Ministre des Affaires étrangères et Directeur des Affaires européennes M. Faruk Kaymakci, le Vice-Ministre de la Justice M. Cengiz Öner, le Co-Président du comité parlementaire mixte Turquie - UE M. Ismail Emrah Karayel, et des députés de la Grande Assemblée Nationale de Turquie pour évoquer la mise en œuvre du pacte migratoire, le contrôle des frontières turco-syriennes, et la lutte contre le terrorisme.

Des avancées notoires dans le domaine de la coopération des services de renseignements UE-Turquie permettent d’une part une meilleure maîtrise des flux migratoires et d’autre part de déjouer des attentats sur le territoire européen.

La Turquie est un partenaire incontournable et stratégique pour l’Union européenne pour une plus grande stabilité de la région, jusqu’au Proche et Moyen-Orient.

La Turquie accueille sur son territoire plus de 4 millions de réfugiés dont 3.5 millions de syriens – plus grande population de réfugiés au monde, évitant ainsi des arrivées massives dans l’UE.

Négliger la Turquie serait négliger notre sécurité et fracturer davantage l’Europe, en proie à des menaces réelles et des exaspérations légitimes des citoyens européens.

 

 

 

 


Autres communiqués


Dernière interview


Rachida Dati : "Opposer populistes et progressistes, c’est très dangereux"

Abonnez-vous à notre chaîne sur YouTube : http://f24.my/youtube En DIRECT - Suivez FRANCE 24 ici : http://f24.my/YTliveFR Ancienne ministre de la justice sous Sarkozy, [...]

Voir toutes les interviews


Dernier article de presse

Interview de Rachida Dati pour Nice Matin

07 mars 2018

Retrouvez mon interview pour le quotidien Nice-Matin suite à la conférence de[...]

Voir tous les articles