Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Activités parlementaires

Questions écrites

Action européenne contre l’enrôlement des jeunes par des mouvements extrêmistes

L’exécution atroce du journaliste américain, James Foley, est venue nous rappeler, avec brutalité, la présence de jeunes européens aux côtés des mouvements extrémistes.

Au Moyen-Orient et en Afrique les sujets d’inquiétudes se sont multipliés.

Les visées expansionnistes de l’Etat islamique menacent l’équilibre fragile de l’Irak et exacerbent les tensions interconfessionnelles. En Libye, le chaos et les combats mettent gravement à mal le processus de transition politique et fournissent une terre d’accueil aux extrémistes. En Syrie, la situation demeure dans une impasse tandis qu’en Afrique, le terrorisme, aussi, voit son champ d’action s’étendre, du Mali au Nigéria.

De nombreux Etats-membres se trouvent aujourd’hui confrontés aux départs de jeunes européens à destination des zones de conflit. Face à cette situation alarmante, une initiative de l’Union européenne apparaît nécessaire afin qu’elle se coordonne pour apporter à la fois des réponses immédiates et de moyen-terme.

Dans ce contexte, pourriez-vous, Madame la Haute Représentante de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité nous présenter les mesures urgentes que vous comptez entreprendre pour faire face à ce phénomène ?


Pollution de l'air intérieur

Dans une communication du 17 mai 2018, la Commission européenne a fait un rapport détaillé de la qualité de l’air dans l’Union européenne, des mesures déjà mises en place et des axes à améliorer. Cependant, la situation de la qualité de l’air intérieur dans l’Union européenne n’y est nullement évoquée.

La question de la qualité de l’air intérieur est encore négligée par rapport à celle de l’air extérieur, alors que l’air intérieur peut souvent être plus pollué. Cela résulte de multiples facteurs, comme une exposition prolongée à des produits nocifs ou à une humidité persistante.

Cette qualité de l’air intérieur qui se dégrade est devenue une préoccupation de santé publique. On relève des symptômes pouvant aller d’allergies jusqu’à des pathologies plus graves, comme des cancers pouvant survenir à la suite d’expositions longues à ces polluants. C’est une question d’autant plus importante que nous passerions plus de 80 % de notre temps dans des espaces fermés.

Aussi, la Commission compte-t-elle prendre des initiatives et proposer des mesures concrètes pour remédier à ce problème de santé publique?


Autres questions écrites


Dernière intervention


Intervention de Rachida Dati en séance plénière sur les prisons en Europe

Retrouvez mon intervention du 5 octobre 2017 en séance plénière au Parlement européen sur les systèmes pénitentiaires et les conditions dans les prisons

Voir toutes les interventions

Dernier rapport

Rapport sur la stratégie UE-Afrique: un coup d’accélérateur au développement

16 novembre 2017

Le Parlement européen a adopté un rapport sur "la stratégie UE-Afrique" en amont du sommet Union africaine-Union européenne à Abidjan. Ce rapport nous alerte sur les priorités fondamentales de notre partenariat dans un contexte sécuritaire et migratoire sans précèdent.

Voir tous les rapports

Dernier livret

Les livrets de Rachida Dati

#8 Un mandat à votre service au Parlement européen

Retrouvez mes actions et mes combats pour la France et les Français en Europe.

Voir tous les livrets