Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Activités parlementaires

Questions écrites

Réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2025

Dans une résolution de janvier 2012, le Parlement européen a décidé de mettre en lumière la catastrophe mondiale que constitue le gaspillage alimentaire et a notamment appelé la Commission européenne à faire de 2014 l’année européenne pour la lutte contre le gaspillage alimentaire. L’objectif fixé était de réduire de moitié ce gaspillage d’ici 2025.

Le gaspillage alimentaire était alors évalué à 89 millions de tonnes par an dans l’Union européenne, soit 179 kilos par personne, avec des prévisions en hausse pour les années à venir. En outre, il était estimé que près de 50% des denrées saines et comestibles sont gâchées, alors que 79 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté en Europe.

Dans sa résolution, le Parlement européen demandait alors des mesures urgentes pour faire face à ce gaspillage présent à tous les stades de la chaîne alimentaire. Diverses mesures ont été proposées telles que les campagnes de sensibilisation ou des règles d’étiquetage et d’emballage plus adéquates.

Toutefois, ces requêtes ont reçu peu d’échos de la part de la Commission européenne avec des mesures qui tardent à se mettre en place. Il serait insensé que l’Union européenne n’apporte pas de réponses efficaces à un tel phénomène de gâchis alors que des centaines de millions de personnes souffrent de la faim dans le monde.

Ces démarches sont d’autant plus importantes que le gaspillage alimentaire ne constitue pas seulement un problème éthique mais également économique, social et environnemental.

La Commission européenne peut-elle nous informer de la manière dont elle compte atteindre cet objectif de réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2025, tout en entreprenant des démarches pour encourager une meilleure répartition des denrées alimentaires en faveur des plus démunis ?


Centre d'excellence en matière de cybersécurité

Andrus Ansip, commissaire en charge du marché unique numérique, a récemment affirmé qu’il serait nécessaire que l’Union européenne se dote d’un Centre d’excellence européen portant sur la certification de la cybersécurité des produits technologiques, en précisant qu’il serait «encore mieux» d’avoir un réseau de centres d’excellence en Europe.

En Europe, plusieurs agences traitent déjà des questions de cybersécurité. Ainsi, Europol gère le Centre européen de lutte contre la cybercriminalité, l’Agence européenne de la sécurité aérienne possède une unité sur la cybersécurité dans l’espace aérien, et il existe l’Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l’information (ENISA).

Steve Purser, directeur des opérations à l’ENISA, considère pour sa part qu’il y a beaucoup de concurrence entre les bureaux européens en charge de la cybersécurité.

Aussi, la Commission peut-elle préciser l’organisation et les missions que prendraient ce Centre européen d’excellence pour la certification des produits technologiques et ce «réseau» des centres d’excellence en Europe ? Comment interagirait ce centre d’excellence avec les autres agences de l’Union en matière de cybercriminalité ?


Autres questions écrites


Dernière intervention


Intervention de Rachida Dati en séance plénière sur les prisons en Europe

Retrouvez mon intervention du 5 octobre 2017 en séance plénière au Parlement européen sur les systèmes pénitentiaires et les conditions dans les prisons

Voir toutes les interventions

Dernier rapport

Présentation du rapport sur « la prévention de la radicalisation et du recrutement de citoyens de l’Union par des organisations terroristes »

16 juin 2016

Rachida Dati présentera cet après-midi à partir de 14h30 en commission des Libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen son rapport sur « la prévention de la radicalisation et du recrutement de citoyens de l’Union par des organisations terroristes ».

Voir tous les rapports

Dernier livret

Les livrets de Rachida Dati

#5 LA POLITIQUE EUROPEENNE DES VISAS

Les visas: un outil au service d'une politique européenne ambitieuse

Voir tous les livrets