Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Activités parlementaires

Questions écrites

Torture persistante au centre de détention de Guantanamo

Selon un communiqué publié le mercredi 13 décembre 2017 par le rapporteur spécial de l’ONU sur la torture, Nils Melzer, des techniques d’interrogatoire renforcées seraient toujours pratiquées au centre de détention de Guantanamo malgré leur interdiction par le gouvernement américain en 2008. Nils Melzer a précisé qu’un des détenus notamment, Ammar Al-Baluchi, accusé d’avoir participé aux attentats du 11 septembre, serait toujours soumis à des actes de torture qui le conduisent à des «privations de sommeil constantes».

En décembre 2014, je m’étais rendue au centre de Guantanamo avec une délégation de parlementaires. Quelques jours plus tard, un rapport du Sénat américain révélait les pratiques d‘interrogatoires menées par la CIA dans le cadre de la lutte contre le terrorisme qui incluent la torture des prisonniers.

À la suite de ce déplacement, j‘avais insisté dans mon rapport sur la nécessité d’un effort conjoint entre l’Union européenne et les États-Unis afin d’aboutir à la fermeture du centre de détention de Guantanamo, notamment par le transfert des prisonniers.

Alors que le centre de Guantanamo compte encore 41 détenus, comment la haute représentante compte-t-elle réagir face à ces allégations de violation de la convention contre la torture par les États-Unis?


Pollution de l'air intérieur

Dans une communication du 17 mai 2018, la Commission européenne a fait un rapport détaillé de la qualité de l’air dans l’Union européenne, des mesures déjà mises en place et des axes à améliorer. Cependant, la situation de la qualité de l’air intérieur dans l’Union européenne n’y est nullement évoquée.

La question de la qualité de l’air intérieur est encore négligée par rapport à celle de l’air extérieur, alors que l’air intérieur peut souvent être plus pollué. Cela résulte de multiples facteurs, comme une exposition prolongée à des produits nocifs ou à une humidité persistante.

Cette qualité de l’air intérieur qui se dégrade est devenue une préoccupation de santé publique. On relève des symptômes pouvant aller d’allergies jusqu’à des pathologies plus graves, comme des cancers pouvant survenir à la suite d’expositions longues à ces polluants. C’est une question d’autant plus importante que nous passerions plus de 80 % de notre temps dans des espaces fermés.

Aussi, la Commission compte-t-elle prendre des initiatives et proposer des mesures concrètes pour remédier à ce problème de santé publique?


Autres questions écrites


Dernière intervention


Intervention de Rachida Dati en séance plénière sur les prisons en Europe

Retrouvez mon intervention du 5 octobre 2017 en séance plénière au Parlement européen sur les systèmes pénitentiaires et les conditions dans les prisons

Voir toutes les interventions

Dernier rapport

Rapport sur la stratégie UE-Afrique: un coup d’accélérateur au développement

16 novembre 2017

Le Parlement européen a adopté un rapport sur "la stratégie UE-Afrique" en amont du sommet Union africaine-Union européenne à Abidjan. Ce rapport nous alerte sur les priorités fondamentales de notre partenariat dans un contexte sécuritaire et migratoire sans précèdent.

Voir tous les rapports

Dernier livret

Les livrets de Rachida Dati

#8 Un mandat à votre service au Parlement européen

Retrouvez mes actions et mes combats pour la France et les Français en Europe.

Voir tous les livrets