Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Activités parlementaires

Questions écrites

Objet : Faire entrer les femmes dans le secteur des nouvelles technologies: une urgence pour la croissance

Cette semaine a eu lieu au Parlement européen un débat sur la place des femmes dans le secteur des nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC). Cela a été l’occasion de rappeler le potentiel économique immense que représentent tout à la fois les femmes et ce secteur pour la croissance et la compétitivité en Europe.

Malheureusement, ce potentiel reste largement inexploité: les femmes comptent pour près d’un Européen sur deux et pourtant à peine un emploi sur trois dans le secteur des TIC est pourvu par elles. C’est pourtant un secteur qui devrait les attirer particulièrement: le salaire y est généralement supérieur à celui qu’elles obtiennent ailleurs.

Alors d’où vient le problème ? Les intervenants l’ont bien souligné: ce qu’il faut, c’est un profond changement de mentalités. C’était déjà le sens du message que nous avions envoyé en mars en votant un rapport sur l’élimination des stéréotypes liés au genre, qui invitait à encourager les filles à entreprendre des études dans ces domaines qui ne sont pourtant pas traditionnellement considérés comme féminins. Et Neelie Kroes a très justement rappelé qu’ouvrir ces métiers aux femmes, ce n’est pas un risque; bien au contraire, c’est la promesse d’une plus grande compétitivité.

Mais le temps presse : nous aurons en 2015 à pourvoir 900 000 emplois dans le secteur des TIC. C’est pourquoi je demande à la Commission de faire dès aujourd’hui des propositions pour encourager l’égalité entre les hommes et les femmes dans ce secteur, sans attendre juin, date à laquelle elle publiera les résultats d’une enquête sur la place des femmes dans le secteur des nouvelles TIC. Nous n’avons pas besoin de connaître les statistiques pour répandre les bonnes pratiques, et la Commission est à même de nous proposer plusieurs mesures qui permettraient des avancées rapides.


Évaluation des plateformes internet en matière de lutte contre le contenu illicite en ligne

Les plateformes en ligne ont un rôle majeur dans le partage de contenu illicite faisant la promotion du terrorisme. Depuis plusieurs années, j'appelle les géants du Net à assumer la responsabilité de la surveillance et du contrôle des contenus qui apparaissent sur leurs réseaux. En novembre 2015, j'ai fait voter au Parlement européen un rapport appelant à la responsabilité pénale des géants du Net qui ne coopèrent pas assez dans la lutte contre le terrorisme en ligne.

Certains États membres, et notamment l'Allemagne, souhaitent mettre en œuvre des sanctions fermes à l'égard des plateformes qui ne suppriment pas rapidement ces contenus en ligne.

Le 28 septembre 2017, la Commission a établi des lignes directrices sur la lutte contre le contenu illicite en ligne pour une responsabilité accrue des plateformes internet, notamment au sujet de l'amélioration de la détection et de la suppression de ces contenus. Elle a annoncé qu'elle surveillerait les mesures entreprises et qu'elle déterminerait si des mesures supplémentaires, et notamment législatives, s'imposent d'ici mai 2018.

Aussi, sur quels critères la Commission évaluera-t-elle la meilleure efficacité de la lutte contre le terrorisme en ligne?

La Commission envisage-t-elle la mise en place d'une responsabilité pénale des plateformes en ligne comme mesure législative supplémentaire?


Autres questions écrites


Dernière intervention


Intervention de Rachida Dati en séance plénière sur les prisons en Europe

Retrouvez mon intervention du 5 octobre 2017 en séance plénière au Parlement européen sur les systèmes pénitentiaires et les conditions dans les prisons

Voir toutes les interventions

Dernier rapport

Rapport sur la stratégie UE-Afrique: un coup d’accélérateur au développement

16 novembre 2017

Le Parlement européen a adopté un rapport sur "la stratégie UE-Afrique" en amont du sommet Union africaine-Union européenne à Abidjan. Ce rapport nous alerte sur les priorités fondamentales de notre partenariat dans un contexte sécuritaire et migratoire sans précèdent.

Voir tous les rapports

Dernier livret

Les livrets de Rachida Dati

#5 LA POLITIQUE EUROPEENNE DES VISAS

Les visas: un outil au service d'une politique européenne ambitieuse

Voir tous les livrets