Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Activités parlementaires

Questions écrites

Quels dispositifs pour s’assurer de la bonne destination des fonds engagés pour lutter contre l’épidémie Ebola ?

Apparue en Guinée il y a près de sept mois, l’épidémie Ebola n’a cessé de s’étendre. Aujourd’hui, l’Afrique de l’Ouest est confrontée à une situation sanitaire critique qui a déjà fait plus de 2000 morts et infecté près de 4000 personnes. Selon l’Organisation mondiale du commerce, la crise sanitaire est une « urgence de santé publique de portée internationale » dont le nombre de patients pourrait dépasser les 20 000 au cours des trois prochains mois.

Face à cette situation dramatique, la communauté internationale doit se mobiliser encore davantage. L’Union européenne a décidé d’accroître son niveau d’assistance celle-ci atteignant près de 150 millions d’euros comportant notamment le traitement des patients infectés et des mesures destinées à endiguer l’épidémie, tout en renforçant les systèmes de soins de santé et en améliorant la sécurité alimentaire, l’accès à l’eau et l’assainissement .

Si le déblocage de ces fonds est un motif d’espoir, il faut, en parallèle, nous assurer de leur bon usage afin qu’ils bénéficient concrètement aux populations touchées par le virus dans les régions concernées.

Dans cette perspective, quels dispositifs de suivi la Commission européenne compte-elle mettre en place afin d’assurer que l’assistance fournie soit effectivement destinée aux populations victimes du virus Ebola ?


Centre d'excellence en matière de cybersécurité

Andrus Ansip, commissaire en charge du marché unique numérique, a récemment affirmé qu’il serait nécessaire que l’Union européenne se dote d’un Centre d’excellence européen portant sur la certification de la cybersécurité des produits technologiques, en précisant qu’il serait «encore mieux» d’avoir un réseau de centres d’excellence en Europe.

En Europe, plusieurs agences traitent déjà des questions de cybersécurité. Ainsi, Europol gère le Centre européen de lutte contre la cybercriminalité, l’Agence européenne de la sécurité aérienne possède une unité sur la cybersécurité dans l’espace aérien, et il existe l’Agence européenne chargée de la sécurité des réseaux et de l’information (ENISA).

Steve Purser, directeur des opérations à l’ENISA, considère pour sa part qu’il y a beaucoup de concurrence entre les bureaux européens en charge de la cybersécurité.

Aussi, la Commission peut-elle préciser l’organisation et les missions que prendraient ce Centre européen d’excellence pour la certification des produits technologiques et ce «réseau» des centres d’excellence en Europe ? Comment interagirait ce centre d’excellence avec les autres agences de l’Union en matière de cybercriminalité ?


Autres questions écrites


Dernière intervention


Intervention de Rachida Dati en séance plénière sur les prisons en Europe

Retrouvez mon intervention du 5 octobre 2017 en séance plénière au Parlement européen sur les systèmes pénitentiaires et les conditions dans les prisons

Voir toutes les interventions

Dernier rapport

Présentation du rapport sur « la prévention de la radicalisation et du recrutement de citoyens de l’Union par des organisations terroristes »

16 juin 2016

Rachida Dati présentera cet après-midi à partir de 14h30 en commission des Libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen son rapport sur « la prévention de la radicalisation et du recrutement de citoyens de l’Union par des organisations terroristes ».

Voir tous les rapports

Dernier livret

Les livrets de Rachida Dati

#5 LA POLITIQUE EUROPEENNE DES VISAS

Les visas: un outil au service d'une politique européenne ambitieuse

Voir tous les livrets