Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Activités parlementaires

Questions écrites

Stratégie de la Commission européenne en vue de la conférence de Paris Climat 2015

A un peu plus d’un an de la conférence de Paris Climat 2015 se tient, le 23 septembre, un Sommet des Nations Unies sur la question climatique.

Étape décisive en vue de la signature d’un accord international ambitieux et juridiquement contraignant contenant le réchauffement climatique à +2°C, la conférence de Paris oblige dès à présent les responsables politiques nationaux et européens à être pleinement mobilisés.

Représentant moins de 10% des gaz à effet de serre émis dans le monde et conduisant une politique climatique ambitieuse, l’Union européenne devrait disposer d’une voix forte à la table des négociations où elle siège.

Or, la conférence de Copenhague et celles qui ont suivi, ont montré que l’Europe n’a pas encore su faire valoir son exemplarité pour faire preuve de leadership dans le domaine de la lutte contre le réchauffement de la planète bien que des efforts ont été et sont fait dans ce sens.

Afin de ne pas reproduire les erreurs du passé, quelles initiatives entend prendre la Commission européenne pour que cette fois-ci l’Union européenne se présente avec une véritable stratégie européenne nécessaire pour disposer d’une voix forte et unie sur la question climatique ?


Fonds européen pour le développement durable

En juin 2016, la Commission a décidé de proposer un «plan d'investissement extérieur» sur le même modèle que le plan Juncker qui établit le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS).

La Commission a ainsi proposé la création d'un Fonds européen pour le développement durable (FEDD) destiné à favoriser les investissements dans le secteur privé en Afrique et dans les pays du voisinage de l'Union européenne. L'objectif est de stabiliser davantage certains États et de s'attaquer ainsi aux causes profondes de la migration.

Le 25 avril 2017, les membres des commissions des affaires étrangères, du budget et du développement du Parlement européen ont adopté leur position sur cette proposition de la Commission. Le Parlement souhaite notamment que ce fonds bénéficie en priorité aux pays les plus pauvres pour y stimuler la croissance et l'emploi. Les députés mettent également l'accent sur l'importance de privilégier les petites et moyennes entreprises, qui ont plus de difficultés à se développer.

Comment la Commission accueille-t-elle ces propositions du Parlement européen dans la perspective des négociations en trilogue à venir ?


Autres questions écrites


Dernière intervention


Intervention de Rachida Dati en commission Affaires étrangères le 9 janvier 2017

Retrouvez mon intervention du 9 janvier 2017 en Commission des Affaires étrangères sur les relations entre l'Union européenne et le Maroc

Voir toutes les interventions

Dernier rapport

Présentation du rapport sur « la prévention de la radicalisation et du recrutement de citoyens de l’Union par des organisations terroristes »

16 juin 2016

Rachida Dati présentera cet après-midi à partir de 14h30 en commission des Libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen son rapport sur « la prévention de la radicalisation et du recrutement de citoyens de l’Union par des organisations terroristes ».

Voir tous les rapports

Dernier livret

Les livrets de Rachida Dati

#5 La politique européenne des visas

Les visas: un outil au service d'une politique européenne ambitieuse

Voir tous les livrets