Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Activités parlementaires

Questions écrites

Quel rôle pour la coopération en matière de sécurité entre l’UE et l’UMA au Sahel ?

L’instabilité du Sahel n’est plus à démontrer. Cette région est plus que jamais en proie au terrorisme et au crime organisé.  La menace terroriste d’Al Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) au Nord-Mali en est un triste exemple. En mars, on chiffrait ainsi à 436 000 le nombre de Maliens qui ont dû quitter leur domicile suite aux violences commises depuis 2012. À ce titre, l’UE doit affirmer son leadership en établissant une politique volontariste. J’avais déjà appelé Catherine Ashton à s’impliquer dans la région en janvier dernier.  S’engager à intervenir dans cette poudrière, c’est lutter à terme pour la transition démocratique et la stabilité dans la région.

Les pays du Maghreb sont directement concernés par les événements intervenus récemment dans cette région (prolifération d’armes, flux migratoires incontrôlés, déclin du tourisme,…). Les efforts de l’UE ne peuvent être circonscrits à une action proprement européenne. Elle doit s’appuyer sur ses relais locaux au Maghreb. Elle doit également poursuivre le renforcement de son action conjointe aux côtés de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) et aboutir à une politique de sécurité commune.

La stratégie pour la sécurité et le développement au Sahel de 2011 appelait en effet déjà à une coopération sécuritaire locale renforcée dans cette région. En ce sens, l’UE et l’UMA peuvent jouer un rôle actif. Le premier dialogue ministériel sur la coopération locale UE-Maghreb le 27 septembre dernier a réaffirmé que la sécurité est un des objectifs principaux de cette coopération mutuelle. Mais rien n’a été précisé concernant d’éventuels plans de coopération militaire communs au Sahel.

La Commission peut-elle nous préciser quels sont les moyens d’action envisagés au Sahel en coopération avec nos partenaires du Maghreb, et à quelle échéance ?


Fonds européen pour le développement durable

En juin 2016, la Commission a décidé de proposer un «plan d'investissement extérieur» sur le même modèle que le plan Juncker qui établit le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS).

La Commission a ainsi proposé la création d'un Fonds européen pour le développement durable (FEDD) destiné à favoriser les investissements dans le secteur privé en Afrique et dans les pays du voisinage de l'Union européenne. L'objectif est de stabiliser davantage certains États et de s'attaquer ainsi aux causes profondes de la migration.

Le 25 avril 2017, les membres des commissions des affaires étrangères, du budget et du développement du Parlement européen ont adopté leur position sur cette proposition de la Commission. Le Parlement souhaite notamment que ce fonds bénéficie en priorité aux pays les plus pauvres pour y stimuler la croissance et l'emploi. Les députés mettent également l'accent sur l'importance de privilégier les petites et moyennes entreprises, qui ont plus de difficultés à se développer.

Comment la Commission accueille-t-elle ces propositions du Parlement européen dans la perspective des négociations en trilogue à venir ?


Autres questions écrites


Dernière intervention


Intervention de Rachida Dati en commission Affaires étrangères le 9 janvier 2017

Retrouvez mon intervention du 9 janvier 2017 en Commission des Affaires étrangères sur les relations entre l'Union européenne et le Maroc

Voir toutes les interventions

Dernier rapport

Présentation du rapport sur « la prévention de la radicalisation et du recrutement de citoyens de l’Union par des organisations terroristes »

16 juin 2016

Rachida Dati présentera cet après-midi à partir de 14h30 en commission des Libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen son rapport sur « la prévention de la radicalisation et du recrutement de citoyens de l’Union par des organisations terroristes ».

Voir tous les rapports

Dernier livret

Les livrets de Rachida Dati

#5 La politique européenne des visas

Les visas: un outil au service d'une politique européenne ambitieuse

Voir tous les livrets