Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Activités parlementaires

Questions écrites

Suppression du poste de Représentant spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient

Le statut de Représentant spécial pour l’Union Européenne a été créé en 1996, pour représenter l’Union Européenne dans des régions ou pays qui connaissent des troubles importants, et dans le but de participer activement à la consolidation de la paix, de la stabilité et l’État de droit. M. Andreas Reinicke est le Représentant spécial de l’Union Européenne pour le processus de paix au Moyen-Orient, depuis février 2012.

En 2009, avec la ratification du Traité de Lisbonne et la création du Service européen pour l’action extérieure, le pouvoir de créer et de nommer les Représentants spéciaux a été conféré à la Haute Représentante pour les affaires étrangères, pouvoir jusqu’alors accordé aux États membres. Madame Ashton a récemment décidé de supprimer le poste de Représentant spécial au Moyen-Orient. Malgré les protestations importantes des États membres, sa position n’a pas changé.

Je m’interroge pour plusieurs raisons : à l’heure où le processus de paix pour le conflit Israël/Palestine connait des avancées notables, grâce notamment aux efforts continus des États-Unis, ou encore à la participation désormais active de la diplomatie chinoise, quel signal envoyons-nous en supprimant ce poste dédié à un conflit planétaire et sans précédent ? L’Union Européenne se résigne-t-elle à n’avoir plus aucun rôle décisif sur la scène internationale ? Et quel message d’espoir cela envoie-t-il aux peuples ?

Cette suppression de poste affaiblit la fonction de Représentant spécial, elle ne peut pas rester sans réaction. C’est pourquoi je demande à la Haute Représentante pour les affaires étrangères de donner aux citoyens que je représente les raisons précises de cette décision, et de les informer des outils d’influence de substitution de l’Union Européenne au Moyen-Orient suite à l’abandon de cette fonction.


Fonds européen pour le développement durable

En juin 2016, la Commission a décidé de proposer un «plan d'investissement extérieur» sur le même modèle que le plan Juncker qui établit le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS).

La Commission a ainsi proposé la création d'un Fonds européen pour le développement durable (FEDD) destiné à favoriser les investissements dans le secteur privé en Afrique et dans les pays du voisinage de l'Union européenne. L'objectif est de stabiliser davantage certains États et de s'attaquer ainsi aux causes profondes de la migration.

Le 25 avril 2017, les membres des commissions des affaires étrangères, du budget et du développement du Parlement européen ont adopté leur position sur cette proposition de la Commission. Le Parlement souhaite notamment que ce fonds bénéficie en priorité aux pays les plus pauvres pour y stimuler la croissance et l'emploi. Les députés mettent également l'accent sur l'importance de privilégier les petites et moyennes entreprises, qui ont plus de difficultés à se développer.

Comment la Commission accueille-t-elle ces propositions du Parlement européen dans la perspective des négociations en trilogue à venir ?


Autres questions écrites


Dernière intervention


Intervention de Rachida Dati en commission Affaires étrangères le 9 janvier 2017

Retrouvez mon intervention du 9 janvier 2017 en Commission des Affaires étrangères sur les relations entre l'Union européenne et le Maroc

Voir toutes les interventions

Dernier rapport

Présentation du rapport sur « la prévention de la radicalisation et du recrutement de citoyens de l’Union par des organisations terroristes »

16 juin 2016

Rachida Dati présentera cet après-midi à partir de 14h30 en commission des Libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen son rapport sur « la prévention de la radicalisation et du recrutement de citoyens de l’Union par des organisations terroristes ».

Voir tous les rapports

Dernier livret

Les livrets de Rachida Dati

#5 La politique européenne des visas

Les visas: un outil au service d'une politique européenne ambitieuse

Voir tous les livrets