Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Activités parlementaires

Questions écrites

Compétitivité industrielle et objectifs Énergie-climat

Le vice-président Tajani a présenté mercredi dernier les résultats des rapports sur la compétitivité industrielle des pays de l’Union européenne. Malgré tous les efforts du vice-président Tajani, ces résultats sont décevants. Notre base industrielle continue de s’éroder, nous éloignant toujours plus de l’objectif ambitieux de voir ce secteur représenter 20 % de notre PIB en 2020. Pire, un processus de désindustrialisation est en cours dans la plupart des États membres.

Face à ce constat, il est urgent de cesser de freiner la croissance de l’industrie par une politique énergétique inadaptée et rigide. Au lieu de favoriser la rationalisation de notre action, comme nous le faisons pourtant dans l’ensemble de nos domaines d’action, chacune des propositions mises sur la table à ce jour ne fait que multiplier les objectifs en matière d’énergie, environnement, climat, etc., quitte parfois à ce qu’ils se neutralisent les uns les autres! La Commission le reconnaît, lorsqu’elle estime dans son Livre vert intitulé «Un cadre pour les politiques en matière de climat et d’énergie à l’horizon 2030» qu’un «cadre pour 2030 comportant de multiples objectifs devra traiter expressément ces interactions».

2030 ? Nous avons déjà des objectifs pour 2020, concentrons-nous d’abord sur eux. Il sera bien temps de penser à des objectifs pour 2030 quand nous verrons les résultats de nos efforts actuels. Autrement, nous continuerons à les modifier en continu, comme nous le faisons actuellement, sans résultat satisfaisant.

L’incertitude et l’incohérence avec les mécanismes de marché caractérisent aujourd’hui notre politique énergétique, qui handicape notre compétitivité dans le monde. Le marché énergétique a connu des bouleversements rapides ces dernières années et notre cadre réglementaire est trop rigide et complexe pour permettre à nos entreprises d’y faire face. Il ne s’agit pas d’opposer nos objectifs industriels à nos objectifs en matière d’environnement et de climat, bien au contraire: il nous faut des objectifs clairs et précis débouchant sur des résultats à même de satisfaire à la fois nos objectifs environnementaux et industriels.

La Commission européenne ne pense-t-elle pas que nous devrions nous concentrer sur l’objectif de réduction des émissions de CO2 par le marché des quotas d’émissions pour atteindre nos objectifs en 2020, plutôt que de multiplier les cibles ?


Pollution de l'air intérieur

Dans une communication du 17 mai 2018, la Commission européenne a fait un rapport détaillé de la qualité de l’air dans l’Union européenne, des mesures déjà mises en place et des axes à améliorer. Cependant, la situation de la qualité de l’air intérieur dans l’Union européenne n’y est nullement évoquée.

La question de la qualité de l’air intérieur est encore négligée par rapport à celle de l’air extérieur, alors que l’air intérieur peut souvent être plus pollué. Cela résulte de multiples facteurs, comme une exposition prolongée à des produits nocifs ou à une humidité persistante.

Cette qualité de l’air intérieur qui se dégrade est devenue une préoccupation de santé publique. On relève des symptômes pouvant aller d’allergies jusqu’à des pathologies plus graves, comme des cancers pouvant survenir à la suite d’expositions longues à ces polluants. C’est une question d’autant plus importante que nous passerions plus de 80 % de notre temps dans des espaces fermés.

Aussi, la Commission compte-t-elle prendre des initiatives et proposer des mesures concrètes pour remédier à ce problème de santé publique?


Autres questions écrites


Dernière intervention


Intervention de Rachida Dati en séance plénière sur les prisons en Europe

Retrouvez mon intervention du 5 octobre 2017 en séance plénière au Parlement européen sur les systèmes pénitentiaires et les conditions dans les prisons

Voir toutes les interventions

Dernier rapport

Rapport sur la stratégie UE-Afrique: un coup d’accélérateur au développement

16 novembre 2017

Le Parlement européen a adopté un rapport sur "la stratégie UE-Afrique" en amont du sommet Union africaine-Union européenne à Abidjan. Ce rapport nous alerte sur les priorités fondamentales de notre partenariat dans un contexte sécuritaire et migratoire sans précèdent.

Voir tous les rapports

Dernier livret

Les livrets de Rachida Dati

#8 Un mandat à votre service au Parlement européen

Retrouvez mes actions et mes combats pour la France et les Français en Europe.

Voir tous les livrets