Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Activités parlementaires

Questions écrites

Pour une politique de retour efficace et coordonnée des migrants en situation irrégulière

Les décisions de retour des migrants en situation irrégulière émises par les États membres ont augmenté de 12 % entre 2013 et 2014, alors que le nombre de retours effectifs est resté stable. C'est un argument supplémentaire pour les réseaux criminels qui organisent le trafic de migrants, ceux-ci pouvant espérer demeurer dans l'Union européenne, même en situation irrégulière.

Dès lors, la politique de retour fait partie des priorités opérationnelles de Frontex. La Commission européenne prévoit de renforcer son rôle en lui permettant de lancer des opérations de retour dans leur pays d'origine de migrants en situation irrégulière, dans le respect de leurs droits fondamentaux.

Ce renforcement en aval est le pendant du rôle de Frontex dans la réception des migrants en amont aux points d'accès les plus importants. Il s'agit de donner une cohérence à la stratégie de l'Agence pour gérer la pression migratoire à laquelle l'Union est confrontée.

Dans cette logique, la Commission pourrait-elle préciser les éléments suivants:

1.Comment s'assurer que Frontex pourra tirer le meilleur parti des informations recueillies aux points d'accès et via le système d'information Schengen, afin de gérer efficacement les opérations de retour ?

2.Quelles sources de financement sont envisagées pour ces retours initiés par Frontex ?


Pollution de l'air intérieur

Dans une communication du 17 mai 2018, la Commission européenne a fait un rapport détaillé de la qualité de l’air dans l’Union européenne, des mesures déjà mises en place et des axes à améliorer. Cependant, la situation de la qualité de l’air intérieur dans l’Union européenne n’y est nullement évoquée.

La question de la qualité de l’air intérieur est encore négligée par rapport à celle de l’air extérieur, alors que l’air intérieur peut souvent être plus pollué. Cela résulte de multiples facteurs, comme une exposition prolongée à des produits nocifs ou à une humidité persistante.

Cette qualité de l’air intérieur qui se dégrade est devenue une préoccupation de santé publique. On relève des symptômes pouvant aller d’allergies jusqu’à des pathologies plus graves, comme des cancers pouvant survenir à la suite d’expositions longues à ces polluants. C’est une question d’autant plus importante que nous passerions plus de 80 % de notre temps dans des espaces fermés.

Aussi, la Commission compte-t-elle prendre des initiatives et proposer des mesures concrètes pour remédier à ce problème de santé publique?


Autres questions écrites


Dernière intervention


Intervention de Rachida Dati en Commission - Lutte contre les contenus terroristes en ligne

Intervention de Rachida Dati en Commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures sur le rapport sur la prévention de la diffusion des contenus [...]

Voir toutes les interventions

Dernier rapport

Rapport sur la stratégie UE-Afrique: un coup d’accélérateur au développement

16 novembre 2017

Le Parlement européen a adopté un rapport sur "la stratégie UE-Afrique" en amont du sommet Union africaine-Union européenne à Abidjan. Ce rapport nous alerte sur les priorités fondamentales de notre partenariat dans un contexte sécuritaire et migratoire sans précèdent.

Voir tous les rapports

Dernier livret

Les livrets de Rachida Dati

#8 Un mandat à votre service au Parlement européen

Retrouvez mes actions et mes combats pour la France et les Français en Europe.

Voir tous les livrets