Rachida Dati

Député européen pour l'Île-de-France et des français de l'étranger

Activités parlementaires

Questions écrites

Objet : Soutenir la lutte contre la déforestation en République du Congo, une priorité de la lutte contre le changement climatique

La République du Congo a lancé en 2011 un ambitieux Programme national d’afforestation et de reboisement (ProNAR), qui a pour objectif la création, d’ici 2020, d’un million d’hectares de plantations forestières et agroforestières. L’objectif est de permettre un approvisionnement en produits forestiers ligneux et non ligneux, de réduire la pauvreté grâce au développement de nouvelles activités économiques, et de lutter contre la déforestation, la dégradation des sols et le changement climatique.

L’intérêt pour l’Union européenne de soutenir ce projet est clair. Sur ses plus de 250 000 000 d’euros d’exportations par an en bois et produits dérivés du bois, le Congo en exporte près de la moitié vers l’Union européenne. Et l’Union est déjà présente auprès du Congo pour lutter contre l’exploitation illégale des forêts (accord FLEGT) et contre les émissions de gaz à effet de serre liées à la déforestation et à la dégradation des forêts. Les menaces que le changement climatique fait peser sur cette immense réserve de biodiversité concernent aussi les Européens: au-delà d’être l’un de nos «poumons verts», qui sait quelles innovations la forêt congolaise peut encore nous apporter? De plus, aider le Congo à développer son activité tout en protégeant ses forêts, c’est développer nos possibilités d’échange, et donc de croissance et d’emploi.

La déforestation est en effet devenue un sujet de plus en plus central des rencontres internationales de lutte contre le changement climatique. À Copenhague en 2009, les parties avaient reconnu l’importance de réduire les émissions dues à la déforestation et à la dégradation des forêts, mais les conférences de Cancun et de Durban n’ont pas su dégager de solution concrète et globale pour y parvenir. L’Union européenne doit faire de sa prochaine période de programmation pour le développement un engagement clair en faveur de la lutte contre la déforestation.

Une petite partie du 10e FED était déjà consacrée à la gouvernance forestière et des aires protégées. Alors que s’ouvre une nouvelle période de coopération, dans quelle mesure le 11e FED contribuera-t-il à appuyer les autorités congolaises dans les efforts qu’elles mènent pour assurer l’afforestation et le reboisement ?


Fonds européen pour le développement durable

En juin 2016, la Commission a décidé de proposer un «plan d'investissement extérieur» sur le même modèle que le plan Juncker qui établit le Fonds européen pour les investissements stratégiques (FEIS).

La Commission a ainsi proposé la création d'un Fonds européen pour le développement durable (FEDD) destiné à favoriser les investissements dans le secteur privé en Afrique et dans les pays du voisinage de l'Union européenne. L'objectif est de stabiliser davantage certains États et de s'attaquer ainsi aux causes profondes de la migration.

Le 25 avril 2017, les membres des commissions des affaires étrangères, du budget et du développement du Parlement européen ont adopté leur position sur cette proposition de la Commission. Le Parlement souhaite notamment que ce fonds bénéficie en priorité aux pays les plus pauvres pour y stimuler la croissance et l'emploi. Les députés mettent également l'accent sur l'importance de privilégier les petites et moyennes entreprises, qui ont plus de difficultés à se développer.

Comment la Commission accueille-t-elle ces propositions du Parlement européen dans la perspective des négociations en trilogue à venir ?


Autres questions écrites


Dernière intervention


Intervention de Rachida Dati en commission Affaires étrangères le 9 janvier 2017

Retrouvez mon intervention du 9 janvier 2017 en Commission des Affaires étrangères sur les relations entre l'Union européenne et le Maroc

Voir toutes les interventions

Dernier rapport

Présentation du rapport sur « la prévention de la radicalisation et du recrutement de citoyens de l’Union par des organisations terroristes »

16 juin 2016

Rachida Dati présentera cet après-midi à partir de 14h30 en commission des Libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures du Parlement européen son rapport sur « la prévention de la radicalisation et du recrutement de citoyens de l’Union par des organisations terroristes ».

Voir tous les rapports

Dernier livret

Les livrets de Rachida Dati

#5 La politique européenne des visas

Les visas: un outil au service d'une politique européenne ambitieuse

Voir tous les livrets